Toutefois, très peu s’intéressent à la préparation de ces pilotes, et ici c’est sur cet aspect que nous attirons votre attention. Nous vous faisons découvrir les différentes étapes de la préparation des pilotes de cette compétition.

La préparation physique

Les pilotes de la F1 doivent être en pleine forme pour affronter les parcours tumultueux auxquels ils seront soumis. Pour cela, leur entraînement prend systématiquement en compte ce volet. Tout d’abord, ces athlètes doivent travailler leur cardio puisqu’au volant, ils passeront plus de temps en apnée.

En effet, les pilotes de la F1 passent plus de la moitié du temps (de chaque course) sans respirer. Dans ce contexte, entraîner le cœur et les poumons s’avère indispensable, et les activités telles que le vélo, la natation, le rameur sont leurs principaux alliés. Ensuite, il faut rappeler que lors des courses, les pilotes passent plus d’une heure de temps assis. Pour cela, ils doivent aussi renforcer les muscles des épaules, des fessiers, du cou, etc.

Par ailleurs, la question du poids chez ces athlètes qui incitent de nombreux paris Formule 1 sur les bookmakers fait partie des plus importantes. Selon la réglementation, le poids minimal est d’un peu moins de 70kg. Le poids du pilote détermine ce qu’il peut avoir avec lui puisque plus la voiture est légère, mieux le pilote pourra la contrôler et mieux elle filera.

Pour maintenir la forme, les pilotes se soumettent donc à un régime strict. L’hydratation est également essentielle surtout pour supporter la chaleur dans laquelle ils devront évoluer. Pour parvenir à brûler des calories, avoir recours aux services d’un nutritionniste n’est pas exclu.

Préparation mentale

La préparation mentale est l’allié parfait de la préparation physique. En effet, ce type de préparation permet au pilote d’avoir le meilleur mindset et de se bâtir une résilience psychologique qui lui permet d’utiliser au mieux ses aptitudes physiques. De façon concrète, la préparation mentale consiste en la méditation, en des exercices pour améliorer la concentration, optimiser le temps de réaction, pour ne citer que quelques-uns.

Des séances de simulation

Elles consistent à mettre le joueur en situation réelle pour lui permettre de s’habituer à la complexité et à la particularité du parcours. Les simulateurs de conduite utilisés offrent un environnement virtuel réel qui permet une meilleure analyse des opportunités qu’offre le circuit.

Une visite de la piste

En plus des essais virtuels, les pilotes visitent également la piste sur laquelle ils doivent courir. Cette technique leur permet d’analyser les particularités de la piste en question à savoir les virages, les bosses. Il s’agit d’une astuce qui les aide à tracer des plans pour dompter le circuit.

Séance de briefing

Ces sessions ne concernent pas uniquement le pilote, mais toute l’équipe. Ensemble, ces différents acteurs discutent des meilleures stratégies qui leur permettront de mettre toutes les chances de leur côté. Il y a entre autres la gestion des pneus, la carburation, les dépassements, les arrêts au stand, etc.

Ces réunions peuvent également être consacrées à une analyse des performances de la voiture pour en augmenter les capacités. Cette analyse se basera, bien évidemment, sur les performances de la voiture lors des courses précédentes.

Préparation des pilotes pour la F1 : le début même de la course

Pour s’apprêter pour une course, les pilotes suivent tout un processus. La préparation physique occupe une place de choix avec pour objectif de permettre aux pilotes de mieux gérer le volet sportif de la course. Pour le côté technique, toute une série d'activités est également planifiée pour outiller le pilote et lui permettre de donner le meilleur de lui-même. Voilà donc les différents sacrifices que consentent les pilotes de la F1 avant une course.