L'année dernière, Ken Block a emmené l'Audi S1 Hoonitron à Las Vegas pour son premier Gymkhana entièrement électrique. Mais après le tragique accident de motoneige en janvier, dans lequel Block a perdu la vie, nous pensions que l'aventure de Las Vegas marquait la fin de l'ère Ken Block.

Mais nous nous sommes trompés : une ultime sortie au Mexique a été immortalisée à la fin de l'année dernière, et elle est enfin disponible.

Dans "Electrikhana Two : Mexico City", Ken Block n'a aucune pitié pour les pneus en passant par plusieurs endroits emblématiques de la capitale. Si elle débute techniquement à la Plaza de Toros Mexico, la vidéo s'ouvre sur un burnout quatre roues motrices comme vous n'en avez jamais vu. Regardez bien : les roues avant de l'Audi tournent vers l'arrière tandis que les roues arrière tournent vers l'avant. C'est la magie de l'énergie électrique et des moteurs multiples, et ce n'est que le début des tours de passe-passe.

Electrikhana Two Screenshot

Survient ensuite un sprint à l'extérieur du stade, suivi de drifts, de toupies, de donuts serrés et de quelques accidents évités de justesse en frôlant les murs.

Lorsque l'Audi S1 E-Tron Quattro a été dévoilée, la valeur de cette pièce unique n'a pas été mentionnée, mais le mot "millions" a souvent été utilisé. La pléthore de pièces Audi cassées que l'on voit dans cette vidéo suggère que Block ne pensait pas du tout à la facture pour cette session Gymkhana.

Finalement, l'on atteint l'aéroport où l'on assiste à d'autres pirouettes et à une pointe de 200 km/h. Puis vient un autre nouveau tour, nous ne savons pas s'il a un nom en particulier donc appelons-le simplement le Hoonitron J-Turn. Les roues peuvent instantanément passer de la marche avant à la marche arrière, et Block utilise cette capacité pour faire tourner la voiture de la marche avant à la marche arrière, puis de nouveau à la marche avant, le tout sans perdre de vitesse. Rendez-vous à 7'15 pour voir de quoi il s'agit.

Electrikhana Two Screenshot
Electrikhana Two Screenshot
Electrikhana Two Screenshot

Ou mieux encore, regardez-la du début à la fin et profitez du talent de l'homme qui a bouleversé le monde du drift. La vidéo se termine par un montage de toutes les vidéos Gymkhana de Block, en remontant jusqu'au premier clip de 2008. C'est agréable de le voir en action une dernière fois.