Mazda a réintroduit le moteur rotatif l'année dernière pour le crossover MX-30, où il sert de prolongateur d'autonomie. En 2023, nous avons également vu l'étonnant concept Iconic SP, dont le moteur rotatif servait de générateur pour recharger la batterie. Aujourd'hui, le constructeur japonais exprime son engagement à long terme envers cette technologie en mettant sur pied une équipe dédiée.

Une équipe de 36 ingénieurs

Le nouveau "RE Development Group" comprend 36 ingénieurs qui travailleront sur les moteurs rotatifs. La dernière fois que Mazda a eu une équipe distincte en charge de ces moteurs à haut régime, c'était en 2018, lorsque le groupe a été dissous. Les passionnés se souviendront que la dernière voiture de sport à moteur rotatif est sortie de la chaîne de montage en 2012, lorsque la production de la RX-8 Spirit R, une exclusivité JDM, a pris fin. Pour l'instant, la marque japonaise ne promet pas de nouveau véhicule rotatif performant, se contentant de dire qu'elle vise à fournir "des voitures attrayantes qui enthousiasment les clients grâce à notre esprit de challenger".

Cependant, il y a une lueur d'espoir que quelque chose de semblable au coupé Iconic SP puisse voir le jour. S'exprimant lors du Salon de l'auto de Tokyo 2024 le mois dernier, le président-directeur général de Mazda, Katsuhiro Moro, a fait allusion à un successeur spirituel de la RX-7 / RX-8 :

"Je suis très heureux et profondément touché par tout le soutien et les encouragements que j'ai reçus pour le concept de voiture de sport compacte. Je voudrais profiter de cette occasion pour vous remercier tous. Grâce à vos encouragements, nous lançons le 1er février un groupe de développement de moteurs rotatifs afin de se rapprocher de ce rêve."

Le moteur rotatif utilisé comme générateur

Même si le projet reçoit le feu vert, le communiqué de presse publié ces derniers jours indique clairement que le moteur rotatif sera utilisé comme générateur. En d'autres termes, il n'entraînera pas les roues comme c'était le cas dans les anciens modèles RX. Mazda précise que l'Iconic SP utilise un moteur à deux rotors qui alimente une batterie. Le moteur à combustion interne peut fonctionner à l'essence, mais aussi à l'hydrogène et aux carburants renouvelables. La batterie de la voiture de sport, dont la nature n'est pas précisée, peut également être rechargée à partir d'une prise de courant domestique.

L'Iconic SP est annoncée comme ayant une puissance de 365 chevaux dans une voiture de sport qui pèse 1 450 kg, répartis équitablement entre les essieux. Le concept mesure 4,18 mètres de long, 1,85 mètre de large et 1,14 mètre de haut. Cependant, Mazda a déjà déclaré que le showcar de Tokyo était délibérément plus grand qu'il ne devait l'être. En fait, le designer en chef, Masashi Nakayama, a déclaré qu'il était possible de le réduire à la taille d'une MX-5.

Une version routière de l'Iconic SP serait la 13ème voiture de Mazda équipée d'un moteur rotatif. Étant donné que l'équipe dédiée vient d'être annoncée, une éventuelle version de production du coupé élégant n'arrivera que dans quelques années, à condition qu'elle se concrétise réellement...

En attendant, Mazda s'adresse aux amateurs de voitures de sport en mettant à jour la Miata pour la troisième fois depuis la sortie de la génération ND il y a dix ans.