Jusqu'à présent, l'équipe basée à Grove n'avait fait que lancer la saison avec sa nouvelle livrée lors d'un événement organisé à New York au début du mois.

Ayant décidé d'abandonner le projet initial d'une journée de tournage à Silverstone ce mois-ci en raison de l'incertitude météorologique (ce qui n'a pas empêché Red Bull de le faire) l'équipe a dévoilé son nouveau challenger baptisé "FW46" la veille du début des essais officiels de pré-saison.

Des posts sur les médias sociaux ont montré la nouvelle voiture dans les mains de Logan Sargeant quittant le box du circuit de Sakhir.

 

L'écurie Williams fait l'objet d'une refonte sous l'égide de son nouveau propriétaire, Dorilton Capital, et de son directeur d'équipe, James Vowles, qui a été recruté au début de l'année dernière.

Vowles a choisi d'arrêter le développement de la voiture 2023 plus tôt que prévu, afin que l'équipe puisse se concentrer davantage sur la réalisation des étapes nécessaires pour cette saison.

À la fin de l'année dernière, Dave Robson, responsable de la performance des véhicules chez Williams, a déclaré que la nouvelle voiture ne serait pas radicalement différente, mais qu'elle offrirait, on l'espère, un bon bond en avant en termes de performances.

Afin de savoir s'il s'agit d'une évolution ou d'un changement de cap, Robson a répondu : "Je pense un peu les deuxVisiblement, cela ressemblera à une évolution, mais je pense que les subtilités seront, je l'espère, assez différentes".

"J'espère que les améliorations au niveau de l'équilibre général de la voiture vont nous permettre de faire de grands pas en avant. Le fait que nous ayons que trois jours de roulage va rendre les essais de Bahreïn plus difficiles. Il est presque certain que la voiture ne sera pas exactement comme nous l'espérons.

"Il y aura beaucoup de travail à faire pour l'optimiser, mais j'espère que nous verrons des changements importants dans la performance, même si visiblement cela ne sera peut-être pas radical".

Bien que l'écurie Williams ait été encouragée par sa septième place au championnat des constructeurs l'année dernière (toujours loin de son standard historique), l'équipe a dû se battre avec une voiture FW45 qui s'est révélée délicate dans certaines conditions.

Comme l'a dit Robson, "Elle a toujours été irrégulière. Je pense que nous pouvons prédire quand nous allons avoir des difficultés, avec la combinaison du vent, qui nous fait encore plus mal que les autres équipes, en termes d'effet sur l'équilibre de la voiture."

À voir sur Motorsport.tv