Ne soyez pas trop durs avec le propriétaire de cette Toyota Supra turbo 1995. Il l'a achetée en 2001, a pris plaisir à la conduire pendant une dizaine d'années, puis la famille est arrivée. Selon cette nouvelle vidéo de WD Detailing, elle a été garée dans le jardin en 2011 et c'est là qu'elle est restée jusqu'à récemment, lorsque le propriétaire a décidé de lui donner un peu plus de soin. Et elle en avait bien besoin.

La vidéo s'ouvre sur la Supra rouge plantée dans la terre, entourée de sacs poubelles éparpillés dans le jardin. De la mousse est clairement visible sur l'arrière de la Mk4, et de la saleté recouvre les bas de caisse de la voiture de sport. La saleté ressemble à des éclaboussures de boue, probablement dues aux fortes pluies qui ont transformé le sol en une soupe boueuse au fil des ans. Les vitres sont sales, l'intérieur est moisi et le vernis de l'aile emblématique de la Supra est très abîmé. Un autocollant d'inspection sur le pare-brise est daté de 2011, ce qui confirme que la voiture a été garée pendant plus d'une décennie.

Une fois de retour à l'atelier, d'autres preuves de son long sommeil sont révélées. Les disques de frein ressemblent à des moules à pizza rouillés, et les étriers sont trop corrodés pour être restaurés avec un simple nettoyage. Des tonnes de feuilles sont retirées du bas de caisse et deux souris sont enlevées de l'espace de chargement à l'arrière. D'autres restes de rongeurs sont retirés de l'isolation du capot, qui semble pratiquement détruite par les bestioles. Un moment particulièrement effrayant survient lorsque l'on ouvre la trappe à essence et que la zone est remplie de fourmis vivantes. Apparemment, une petite colonie s'est réfugiée autour du goulot de remplissage. C'est effrayant.

Mais ceux qui ont vu les vidéos de WD Detailing savent comment l'histoire se termine. Après plusieurs passages avec divers nettoyants et produits de polissage, la vieille Toyota a fière allure. Malheureusement, son aspect n'est pas génial : des années de négligence ont endommagé certaines parties de la peinture et certains plastiques de l'intérieur sont décolorés. Les sièges en cuir sont abîmés et certaines taches sur la moquette ne partent pas. Ils essaient de démarrer la 2JZ, mais le moteur refuse l'essence usagée. Il tourne proprement, mais n'arrive pas à s'enflammer.

Malgré tout, elle est laissée dans un bien meilleur état qu'elle ne l'était, et c'est un bon point de départ pour le propriétaire qui pourra soit faire une restauration complète, soit simplement réparer la mécanique et la remettre sur la route. Étant donné que ces Supras valent aujourd'hui beaucoup d'argent, il faut espérer que le propriétaire ne la renverra pas dans son jardin en attendant de décider de la marche à suivre.