Qu'il s'agisse d'Opel Corsa, de Ford Fiesta, de Fiat Uno, de Peugeot 205 ou encore de Toyota Starlet : beaucoup de gens se souviennent avec tendresse de leur première voiture ou du véhicule d’un des membres de leur famille. Ces mêmes voitures ont souvent été utilisées, par les étudiants, qui manquaient d’argent pour les réparations. Mais qu’en était-il pour la Volkswagen Polo de deuxième génération, après le grand lifting de 1990 (appelée 86C 2F en interne) ?

Lifting de la VW Polo II (1990-1994)

Lifting de la VW Polo II (1990-1994).

Cette voiture était en fait si populaire que la Polo III, qui était prévue bien avant 1994, a été reportée. En octobre 1990, la Polo fut entièrement révisée après neuf ans de production. De nouveaux phares rectangulaires étaient visibles à l'avant, de nouveaux pare-chocs intégrés avec une conception plus aérodynamique et une nouvelle calandre. L’intérieur a également été largement retravaillé.

Lifting de la VW Polo II (1990-1994)

Volkswagen Polo II : l'intérieur.

La G40 : le summum de la Polo II

Le nouveau tableau de bord offrait beaucoup d'espace de rangement, la fente radio était désormais placée à le bonne hauteur et le chauffage ainsi que la ventilation fonctionnaient à l'aide de commandes rotatives modernes. 

Lifting de la VW Polo II (1990-1994)

La fameuse G40.

La Polo II la plus performante de toutes a suivi en janvier 1991 : après avoir écoulé environ 2 000 unités de la GT G40, la Polo la plus puissante ne s'appelait plus que G40. Le moteur développait désormais 113 ch et était équipé de série d'un pot catalytique. La voiture était une petite pépite visuelle avec ses bandes décoratives rouges sur les pare-chocs, l'emblème G40 sur la calandre et le hayon, les sièges sport et son compteur de vitesse, qui indiquait une poussée jusqu'à 240 km/h. On maniait cette Polo avec un volant sport à trois branches en cuir. En 1994, après pas moins de 1,7 million d'unités, la dernière Polo II sortait des chaînes de montage.

Simple et sympathique

Bien sûr, selon les normes actuelles, la Volkswagen Polo II 86C 2F n'offre aucune sécurité et elle n’avait généralement aucun équipement supplémentaire. De plus, la Polo II ne pèse rien : la berline à hayon de base de 45 ch affichait 765 kg, selon le catalogue de 1993. En parlant de puissance pour la version classique, vous pouviez obtenir des moteurs de 55 ou 75 ch.

Lifting de la VW Polo II (1990-1994)

Un moteur de la Volkswagen Polo II.

Il existe également une version coupé, en option, et il faut savoir que la deuxième génération de Polo n'a jamais été proposée avec cinq portes : cette nouveauté arrivera avec le successeur.

Lifting de la VW Polo II (1990-1994)

Lifting de la VW Polo II (1990-1994).

Avec le moteur essence de base (il existait aussi un diesel de 48 ch, mais il est aussi rare qu’une G40), il faut de la patience : 20,5 secondes pour le 0 à 100 km/h. Mais plus était-il nécessaire pour l’époque ? Bien sûr que non. Ce qui l’a rendu si sympathique c’était sa conduite pure et son look, surtout dans les couleurs contemporaines des années 90 comme le vert caraïbe.

Galerie: Volkswagen Polo II Facelift (1990-1994)