Depuis la 403, les modèles de classe moyenne de la marque Peugeot sont toujours entrés dans la légende. Notamment en raison de leur popularité : les quelque 1,7 million d'unités de la 406 parlent d'elles-mêmes. Il est donc d'autant plus difficile pour son successeur de renouer avec ce succès. La vente de la 407 a débuté en avril 2004, il y a donc un peu plus de 20 ans.

Controverse autour du design

Cependant, son apparence suscite des discussions. Certains jugent son design trop imposant et parlent même de « char d'assaut ». Son design est très galbé, ce qui rapproche davantage le design de la 407 de celui de la plus petite Peugeot 307. Son « visage » a des yeux à l'air furieux et une grande bouche. Ces changements par rapport à l'aspect plutôt conservateur des modèles précédents ont à la fois des fans et des critiques.

Galerie: Peugeot 407 (2004-2011)

Au départ, la 407, qui pèse au moins 1.475 kg, est disponible avec un moteur à essence de 1,8 litre et 116 ch, puis avec le 2.0 de 136 ch et le 2.2 de 158 ch. Il existe même un six cylindres : le 3.0 V6 de 211 ch. Les diesels HDi modernes de 109 à 163 ch sont très appréciés. Ici aussi, il y a un V6. Il développe 204 ch à partir d'une cylindrée de 2,7 litres. À partir de 2009, il sera remplacé par un 3,0 litres de 240 ch.

La France plutôt que l'Italie

À partir de décembre 2005, le coupé devient probablement la plus belle 407. Il n'est pas fabriqué par Pininfarina à Turin comme la série précédente, mais par Peugeot à Rennes avec la berline. La 407 Coupé, longue de 4,82 mètres, se caractérise aussi bien par ses formes stylées que par son utilité pratique. Avec des moteurs performants et un équipement de qualité, la 407 Coupé renoue avec la longue tradition des deux portes « Grand Tourisme » luxueuses et sportives de la marque au lion.

La propulsion est assurée par un six cylindres diesel avec suralimentation bi-turbo qui, avec une puissance de 177 kW (240 ch) et une boîte automatique à six rapports, ne consomme que 7,2 litres/100 km en cycle mixte. Un quatre cylindres diesel de 120 kW (163 ch) est également disponible en alternative, avec une consommation moyenne de 5,4 litres.

Peugeot 407 (2004-2011)

Peugeot 407 Coupé

L'élégante quatre places occupe également une position d'exception en termes d'équipement. Qu'il s'agisse de la climatisation automatique à deux zones, des sièges en cuir, des phares bi-xénon avec éclairage adaptatif dans les virages, des capteurs de stationnement ou du système de sonorisation JBL, tout est de série.

Le grand break, SW, qui ne s'appelle plus Break comme c'est habituellement le cas chez PSA, est particulièrement apprécié et semble plus sportif que la version à hayon. Il peut être commandé avec un toit vitré particulièrement grand, qui rend l'habitacle plus lumineux.

Deux liftings

En juin 2006, la Peugeot 407 reçoit une première mise à jour du modèle. Extérieurement, cela ne se voit qu'à la grille de calandre renouvelée avec des traverses chromées et un nouveau design de jantes. La variante d'équipement la plus élevée « Platinum » reçoit des pare-chocs et des baguettes latérales peints dans la couleur de la carrosserie.

Le grand lifting de la série arrive en septembre 2008. Extérieurement, il comprend surtout de nouveaux feux arrière avec des clignotants blancs sur la berline et des feux arrière au design en nid d'abeille sur le break.

Peugeot 407 (2004-2011)

Peugeot 407 (2004-2011)

La berline reçoit également un pare-chocs arrière modifié avec une plaque d'immatriculation décalée vers le bas. Le break reçoit également une jupe arrière légèrement modifiée. Désormais, les capteurs de marche arrière ne sont plus montés, mais sont intégrés dans le pare-chocs arrière. Toutes les lignes d'équipement présentent des pare-chocs et des baguettes latérales peints dans la couleur de la carrosserie. L'équipement est complété par une climatisation automatique optimisée, de nouveaux systèmes télématiques et une aide au stationnement à l'avant.

Des chiffres mitigés

En décembre 2010, Peugeot arrête la production de la berline et du break. La Peugeot 508 I lui succède en janvier 2011. La 407 Coupé continue à sortir des chaînes de production jusqu'en décembre 2011, mais n'aura pas de modèle de remplacement. Le succès de la 407 est mitigé : 896.400 exemplaires sont produits en un peu plus de six ans. Soit à peine la moitié de ce que réalise son prédécesseur.

La Peugeot 407 est devenue célèbre au cinéma quatre ans après sa première apparition dans le film français « Bienvenue chez les Ch'tis ». Elle apparaît également dans deux épisodes de la série Taxis.