Non seulement la Mazda MX-5 est toujours sur le marché, mais elle a également récemment fait l'objet d'un restylage. La mise à jour est visible au niveau des phares, des roues et des feux, tandis que la carrosserie prend une nouvelle couleur. L'habitacle bénéficie de nouveaux matériaux, avec un écran de 8,8 pouces et un rétroviseur sans cadre.

C’est une bonne nouvelle pour un marché où les alternatives pour les véritables passionnés manquent. Mais la marque japonaise va toujours à contre-courant, comme dans le nouveau Mazda CX-30, 2025, avec son moteur 2.5 e-SKYACTIV G de 137 ch (en remplacement du bloc 2,0 litres de 122 et 150 ch).

Galerie: Mazda MX-5 Cup - Edition du 23e Anniversaire

Un hommage à la course automobile ?

Mais revenons la Mazda MX-5. Cette édition Cup du 23e anniversaire commémore les 23 ans de la Miata Cup, la plus ancienne course monomarque des Philippines. Basée sur la variante MX-5 Black Top Black Leather, cette série exclusive a été créée par l'artiste local Jaykee Evangelista et s'inspire du monde de la course automobile.

L'extérieur présente une palette de couleurs "Aero Grey", avec des pare-chocs avant et arrière peints en blanc. Il existe également des autocollants blancs, noirs et gris, ainsi que des boîtiers de rétroviseurs extérieurs orange et des lettrages latéraux orange. L'intérieur présente une plaque d'immatriculation en aluminium satiné.

Mazda MX-5 Cup 23rd Anniversary Edition

Mais tout cet épanouissement esthétique n’aurait aucun sens sans un moteur à la hauteur. Et cette version ne déçoit pas, grâce au moteur essence atmosphérique SKYACTIV-G de 2,0 litres, qui développe 184 ch et 205 Nm de couple maximal à 4 000 tr/min.

Associée à une superbe boîte de vitesses manuelle à six rapports, la Mazda boucle le sprint de 0 à 100 km/h en seulement 6,5 secondes et atteint une vitesse de pointe de 210 km/h.

Pour couronner le tout, cette voiture bénéficie d'amortisseurs Bilstein, d'une barre anti-torsion et d'un contrôle cinématique de posture (KPC). L'édition spéciale, limitée à 23 unités aux Philippines, comprend également un contrôle de stabilité avec mode piste (DSC-Track) et un différentiel LSD asymétrique.