Il est un incontournable du calendrier de la Formule 1 puisqu'il l'a intégré dès sa création en 1950. Depuis 1955, la Principauté a toujours accueilli la F1 jusqu'en 2019. En 2020, pour la première fois depuis 1954, la course n'a pas eu lieu en raison de la pandémie de COVID-19.

En 69 éditions, pas moins de 36 pilotes se sont imposés sur le très exigeant tracé de la principauté. Parmi ces pilotes émérites, Ayrton Senna, tragiquement décédé il y a tout juste 30 ans, est aujourd'hui celui qui détient le record du nombre de victoires à Monaco. Avec six succès, il devance Graham Hill et Michael Schumacher (cinq succès). Le pilote le plus titré dans les rues de la principauté et étant toujours en activité est le septuple Champion du monde, Lewis Hamilton.

Du côté des constructeurs, McLaren est l'écurie ayant décroché le plus de succès entre les célèbres rails de la principauté. Avec 15 succès elle détient une belle avance sur Ferrari (9) et Lotus (7).

Revenons à ce qui fait la légende et la renommée de ce Grand Prix, sa piste. Étroite et sinueuse, elle emprunte à peu de chose près le même tracé que celui de 1950. Toutefois, ceux qui ont déjà eu la chance de se rendre dans la principauté savent que cette dernière est en constante évolution. De nos jours, la piste mesure 3,337 km et devra être bouclée à 78 reprises ce dimanche. Casino en ligne. Avec 260 km à réaliser, cela en fait le seul circuit du calendrier à ne pas atteindre la distance de course réglementaire de 305 km.

Aujourd'hui, Lewis Hamilton détient les records du meilleur tour en course et en qualification. Le Britannique a en effet signé un chrono de 1:10.166 lors de la séance qualificative du GP en 2019 et un temps de 1:12.909 lors de la course de 2021.

lewis-hamilton-mercedes-amg

Le dernier vainqueur en date de ce Grand Prix n’est nul autre que Max Verstappen, victorieux en 2023. Ce Dernier s'était alors élancé depuis la pole position, devant Fernando Alonso et Esteban Ocon. Le pilote batave avait alors mené chaque tour de la course. Auteur d'une superbe prestation en 2023, Esteban Ocon estime cependant qu'il ne pourra probablement pas rééditer un tel exploit cette année.

"Monaco est un endroit si spécial dans le calendrier [il] est synonyme de Formule 1 et d'histoire du sport automobile. En tant que pilote, c'est un week-end où vous devez être au meilleur de votre forme et rester concentré tout au long de la course. Monaco est un circuit où le pilote peut vraiment faire la différence. Si vous vous sentez à l'aise dans la voiture, qu'elle est souple et qu'elle tourne comme vous le souhaitez, vous pouvez rouler près des barrières et gagner du temps."

"L'année dernière [...], je me suis senti bien dans la voiture dès la première séance d'essais", continue Ocon. "J'ai de très bons souvenirs de cet endroit, en particulier du podium que j'y ai obtenu l'an dernier. De manière réaliste, je ne pense pas que nous pourrons reproduire la performance de l'année dernière, mais nous donnerons tout ce que nous avons pour obtenir le meilleur résultat ce week-end."

S'il est évident que les performances des Alpine laissent peu de chance à ses pilotes pour décrocher un podium et encore moins une victoire à Monaco, qui fait donc office de favori à cet instant de la saison ?

Pour Red Bull, qui a remporté cinq des sept premiers Grand Prix de la saison, il faudra garder un œil sur McLaren et Ferrari : "Je pense que la Ferrari sera plus un défi à Monte-Carlo que la McLaren, parce que tout se joue lors des qualifications", explique le responsable de l'académie de jeune pilote Red Bull. Du côté de Christian Horner, on mise plutôt sur McLaren : "Je pense qu'il faut dire McLaren", déclare le directeur britannique. Casino en ligne France. "Ils ont une voiture très rapide en ce moment. Piastri a semblé rapide à certains moments [à Imola] et Lando a été très rapide à la fin de la course. Mais Ferrari est aussi dans le coup avec eux, ce qui fait quatre autres voitures contre lesquelles nous devons nous battre, ce qui est très bien pour vous les gars... !"

"La course se gagne le samedi fondamentalement, donc il sera très important d'être performant sur un tour et d'avoir un train avant très fort", continue le directeur de Red Bull. "Au cours des deux dernières courses [McLaren] ont été les principaux concurrents et ils ont définitivement amélioré les performances de leur voiture. Leur philosophie est très similaire à la nôtre. Nous attendons d'eux qu'ils soient compétitifs sur tous les circuits." Si l'on regarde du côté de la météo, de la pluie est annoncée pour samedi après-midi, de quoi rebattre les cartes à Monaco, et qui sait, donner l'opportunité à un quatrième pilote ou à une quatrième écurie, de décrocher une victoire de prestige en 2024.