Depuis son annulation en 2002, le monde entier attend avec impatience une nouvelle Mazda RX-7. Le constructeur lui-même en voulait une, jumelée à la MX-5 de quatrième génération, mais la crise financière de 2008 a gelé les projets.

Motor1 s'est entretenu avec Nobuhiro Yamamoto, l'ancien chef de projet de la MX-5 de génération ND, tout juste retraité, au sujet d'un projet futur plus important. Mais cette anecdote est suffisamment intéressante pour faire l'objet d'un article à part entière. Alors que la ND a fait ses débuts en 2015, sur une plateforme partagée avec aucun autre modèle Mazda, les choses étaient censées être différentes.

2015 Mazda RX-Vision Concept

Le concept Mazda RX-Vision 2015.

"Après la sortie de la NC [MX-5] en 2005... j'ai été chargé, en 2007, du développement de la nouvelle plateforme. À l'époque, nous ne cherchions pas à développer une seule voiture, mais deux, la MX-5 et la RX-7", explique Nobuhiro Yamamoto par l'intermédiaire d'un interprète.

L'effondrement de Lehman Brothers en 2008 et la récession mondiale qui a suivi ont contraint Mazda, comme tant d'autres constructeurs automobiles, à se remettre en question. L'idée était de lancer une quatrième génération de MX-5 en 2012, mais dans le sillage de la crise financière, Mazda a décidé de repousser la voiture à 2015 et d'annuler complètement la quatrième génération de RX-7.

Compte tenu du calendrier, il est probable que Mazda n'ait pas été très loin dans l'élaboration de cette nouvelle RX-7. Il est également intéressant de noter que Mazda a choisi de faire revivre cette voiture au lieu de poursuivre avec la RX-8. Bien qu'elle soit en quelque sorte le successeur de la RX-7, la RX-8 était une voiture de sport moins puissante et moins dure que la RX-7 de troisième génération construite de 1991 à 2002. 

Mazda RX-7 Bathurst

Yamamoto-san a déclaré un jour à la publication australienne Carsguide: "Notre rêve est une RX-7, pas une RX-8. Les clients veulent une RX-7."

Incidemment, Yamamoto-san était également l'ingénieur en chef de la FD RX-7, un projet qu'il a abordé peu de temps après avoir travaillé sur le légendaire moteur de course à quatre rotors de Mazda, qui a permis à la 787B de remporter la victoire au Mans en 1991. 

Alors que beaucoup souhaitent le retour de la RX-7, l'une des voitures de sport les plus emblématiques de tous les temps, l'annulation de la quatrième génération aurait pu inciter Mazda à investir davantage dans la MX-5. Sans avoir à partager des composants entre des voitures de tailles et de niveaux de performance différents, l'équipe de Yamamoto-san a pu se concentrer sur la réalisation de la meilleure MX-5 possible, et la voiture qui en résulte est une pure distillation de ce qu'est le roadster de Mazda. Le contraste est saisissant avec la MX-5 NC, qui est une excellente voiture, mais qui partageait de nombreux composants avec la RX-8, plus grande. En conséquence, la NC était la MX-5 la plus grande et la plus lourde.

Au cours des années qui ont suivi, Mazda a fait allusion à une nouvelle RX-7, en attisant les flammes avec le concept RX-Vision de 2015 et le concept Iconic SP de l'année dernière. Le constructeur a également poursuivi le développement du moteur rotatif, le remettant même en production comme prolongateur d'autonomie pour la MX-30 EV. Pourtant, le constructeur n'a jamais confirmé le développement d'une nouvelle RX-7. Il s'agit d'un rêve perpétuel. Mais un rêve qui était un peu plus proche de la réalité que beaucoup ne le pensaient.