Le rêve américain au Mans, ce n'est pas seulement Cadillac et Ford. Dans les années 1950, il y a aussi Cunningham, la société fondée par Briggs Cunningham en 1949 et basée à West Palm Beach, en Floride.

Après des succès dans plusieurs courses américaines, la marque cherche à faire le grand saut en 1952, mais le changement de règlement des 24 heures du Mans oblige Cunningham à produire au moins 25 exemplaires homologués pour la route afin d'engager la C3 dans la course d'endurance la plus célèbre du monde. C'est ainsi qu'est née la voiture de sport aux formes italiennes et au « cœur » américain.

L'histoire

La production d'une voiture entière dans l'usine Cunningham de West Palm Beach aurait été prohibitive. Le propriétaire a donc demandé au carrossier italien Alfredo Vignale de construire les carrosseries des modèles coupés et cabriolets, sur la base d'un dessin de Giovanni Michelotti et avec des influences évidentes de Ferrari.

La C3, comme on l'appelait, n'était certainement pas bon marché, car elle était basée sur un châssis de course modifié et disposait d'un moteur V8 Hemi. L'esthétique était celle d'une Ferrari, mais sous le capot se trouvait un huit cylindres américain, qui assurait un sprint de 0 à 100 km/h en 7 secondes environ et une vitesse de pointe de 150 km/h.

Cunningham C3 Concept (1952)

Cunningham C3 Concept (1952)

Cunningham C3 Concept (1952)

Cunningham C3 Concept, la face avant

Le projet a connu de nombreux retards, puisqu'il a fallu au moins deux mois pour construire un exemplaire. Au final, la production de la C3 s'est arrêtée à cinq cabriolets et vingt coupés.

Bien que l'équipe Cunningham n'ait jamais gagné au Mans, elle a terminé troisième au classement général en 1953 et 1954 et a continué à courir avec des versions modifiées de son design jusqu'en 1963.

Le prototype

L'histoire du prototype Cunningham est très particulière. La C3 portant le numéro de châssis 5206 a été la première à sortir de l'atelier de Vignale et présentait un certain nombre de caractéristiques uniques.

Cunningham C3 Concept (1952)

Cunningham C3 Concept, le tableau de bord

Il s'agit notamment d'un pare-chocs spécifique, de l'absence de bandes chromées sous les portes, d'un lettrage Cunningham spécial sur le nez, d'un entourage chromé pour le pare-brise et d'un V8 Chrysler Hemi avec quatre carburateurs Zenith. En outre, l'intérieur comportait plusieurs éléments Ford, dont la radio et le frein à main.

Cunningham utilisa le prototype pour des photographies publicitaires, avant qu'il ne passe entre les mains de différents propriétaires au cours des décennies suivantes. Au fil du temps, cet exemplaire unique a pris de la valeur. Lors d'une vente aux enchères organisée par RM Sotheby's en 2015, il a été vendu pour 869 000 dollars (environ 780 000 euros au taux de change actuel).

Galerie: Cunningham C3 Concept (1952)