L'avenir de Ferrari sera à la fois thermique, hybride et électrique, car "chaque moteur est capable de garantir les émotions de conduite typiques d'une Ferrari", d'après la marque italienne. Et les Ferrari qui appartiennent à cet avenir naîtront dans le nouveau bâtiment électronique de Maranello.

Cette nouvelle usine, pour une nouvelle approche de la production, vient d'être inaugurée en présence du président de la République italienne Sergio Mattarella et elle entrera progressivement en service d'ici la fin de l'année.

Usine 4.0 + 1

Le bâtiment mesure 25 mètres de haut et est réparti sur une superficie de 42 000 mètres carrés et environ 200 millions d'euros ont été investis dans sa construction. Chiffres mis à part, la nouvelle usine s’inscrit dans la définition de l’usine 4.0, automatisée, numérisée et super efficace.

Ferrari e-building

Voici l'extérieur de l'e-buiding de Ferrari

Ferrari e-building

Le PDG, Benedetto Vigna, était présent lors de l'inauguration

La visita di Sergio Mattarella all'e-building Ferrari

Le président, Sergio Mattarella, a également visité le nouveau bâtiment de Ferrari

De nombreuses usines ainsi classées ouvrent dans le monde, mais le projet de construction de Ferrari est unique en son genre, car il s'agit d'une usine capable d'assembler n'importe quel modèle de la gamme du Cheval Cabré. 

L'automatisation et la numérisation totale des processus ouvrent donc de nouvelles opportunités pour augmenter l'efficacité de la production, ce qui devrait favoriser la qualité, la flexibilité et donc la rapidité de développement de nouveaux modèles, en fonction de la demande des clients et de l'évolution du processus de transition technologique.

De ce point de vue, l'un des aspects les plus innovants est le fait qu'au sein de l'e-bulding, il sera possible de produire n'importe quel modèle de la gamme Ferrari, de la 296 (hybride rechargeable) à la 12Cilindri (purement thermique), en passant par la SF90 (également une hybride rechargeable). Tout cela en attendant la future Ferrari électrique ...

Attention aux travailleurs

Il y a ensuite le volet ressources humaines, qui part de la qualité de l'environnement de travail en termes de confort acoustique, de température, d'espaces verts et de confort visuel avec le bon dosage d'éclairage naturel et artificiel.

Et il y a évidemment l'ergonomie des postes de travail, favorisée par des robots "collaboratifs" qui vont aider les travailleurs en adaptant leur comportement à leurs besoins physiques et opérationnels.

Ferrari e-building

Le câblage d'un moteur Ferrari

Ferrari e-building

Voici à quoi va ressembler la chaîne d'assemblage de l'e-building

Dans l'e-building, il y a, entre autres, un espace dédié à la formation des travailleurs en vue de l'électrification de la marque, avec un accent sur la chimie et les processus des moteurs électriques et des batteries, comme l'assemblage : une reconversion du personnel a été lancée il y a déjà deux ans.

La maison de la première Ferrari électrique

Comme mentionné, le premier modèle électrique sera produit en e-building à partir de 2025. Rien d'officiel n'est encore connu en termes de spécifications techniques, mais un aspect intéressant de la stratégie de production a été anticipé : les composants fondamentaux y seront construits, comme le moteur (rotor et stator), les batteries haute tension et l'essieu.

Ferrari e-building

Cet appareil est le moiteur de contrôle de la zone d'assemblage des rotors et stators des moteurs électriques

100% autoproduction d'énergie et 100% renouvelable

Mais l'ensemble de l'usine sera à zéro émission, car l'un des objectifs est l'autoproduction totale d'énergie, qui sera atteinte l'année prochaine grâce à l'installation de 3 000 panneaux solaires d'une puissance totale de 1,3 MW. Voici ce qu'a précisé Ferrari dans un communiqué :

"Plusieurs solutions d'avant-garde ont été adoptées pour la réutilisation de l'énergie et de l'eau de pluie dans le cycle de production. Par exemple, plus de 60 % de l’énergie utilisée pour les tests de batteries et de moteurs sera récupérée via des accumulateurs et redirigée vers l’alimentation de nouveaux procédés."

La même zone où se trouve le campus a été réaménagée, sans consommation de terrain, en remplaçant d'anciennes structures industrielles obsolètes, et à forte perte d'énergie, pour une opération qui a touché environ 100 000 mètres carrés. Comment vous y rendre si vous êtes de passage ? Le long d'une voie de service ou d'une piste cyclable de 1,5 km.

 

Galerie: Ferrari e-building