Entre 1954 et 1955, Renault a commencé ses essais sur une voiture étonnante dénommée l'Etoile Filante. A l'époque, cette auto expérimentale a été conçue en s'inspirant de l'aéronautique pour repousser les limites de la vitesse et de l'ingénierie, et a aidé à propulser les ventes de la Renault Dauphine aux Etats-Unis. Elle est animée par une turbine de 270 chevaux, créée par Turboméca, spécialiste français reconnu des moteurs à turbine. Cette machine inédite repose sur une structure tubulaire habillée de polyester, des procédés qui ont été choisis pour leurs qualités aérodynamiques ainsi que leur poids avantageux.

Le 5 septembre 1956, après deux ans d'essais, l'Etoile Filante a battu un record mondial de vitesse sur le lac salé de Bonneville, en Utah aux Etats-Unis : 308,9 km/h, ce qui en fait le véhicule équipé d'un moteur à turbine le plus rapide du monde. La voiture a battu quatre records à cette occasion, dont deux sont toujours des records mondiaux imbattus à ce jour.

A lire aussi : La Renault Mégane III R.S. fait ses adieux

60 ans ont passé, et à l'occasion de cet anniversaire historique, Renault est revenu sur le lac salé avec l'iconique Etoile Filante, ainsi qu'une version course de la Dauphine, à l'occasion de la Bonneville Speed Week qui s'est tenue du 13 au 19 août 2016.

En hommage à l’épopée américaine de la Renault Dauphine, qui fête également ses 60 ans cette année, Renault Classic a confié à Nicolas Prost le volant de la Dauphine numéro 9561, équipée d’un moteur de 956 cm3, avec laquelle il a établi un nouveau record dans sa catégorie : le matin du 14 août 2016, elle a atteint la vitesse de 76,541 mph (123,2 km/h), battant ainsi le record de la catégorie CGC (Classic Gas Coupé) correspondant aux véhicules construits entre 1928 et 1981, d’une cylindrée comprise entre 754 et 1015 cm3. Un nouveau record à ajouter au palmarès de Renault, pour qui c'est une nouvelle preuve que « la passion n’a pas d’âge ! »

Source : Renault

Renault Bonneville Salt Flats Speed Week