La mini citadine de Hyundai reçoit une mise à jour esthétique afin de se renouveler face à sa concurrence, qui comprend notamment les Skoda Citigo, SEAT Mii et Volkswagen Up!.

Lancée en 2013, la seconde génération de la Hyundai i10 arbore à l'occasion de ce restylage une toute nouvelle face avant, avec une calandre redessinée qui intègre désormais deux feux de jour à LED de forme ronde : une disposition qui n'est pas sans rappeler la Renault Twingo, l'une de ses autres rivales du segment A. En bas du bouclier avant, nous retrouvons également deux petits feux antibrouillard ronds, cerclés de chrome.

A l'arrière, le bouclier a également été retouché, avec un pare-chocs en plastique noir qui embarque la plaque d'immatriculation ainsi que deux feux antibrouillard rouges de part et d'autre de celle-ci, de forme ronde pour répondre à la nouvelle signature lumineuse avant. Les feux arrière ont aussi été légèrement retouchés pour l'occasion. Peu d'évolution en revanche de profil, sur lequel on notera tout de même de nouvelles jantes aluminium de 14 pouces, ainsi que de nouveaux protecteurs en plastique noir situés en bas des portières.

 

 

 

A l'intérieur, peu de changements également à part la présence d'un nouveau garnissage rouge, mais la i10 restylée reçoit un nouveau système multimédia à écran tactile de 7 pouces, qui intègre Apple CarPlay et Android Auto pour plus de possibilités de connectivité, ainsi que les LIVE Services, les services connectés de Hyundai, dont l'abonnement est offert pendant 7 ans. La nouvelle coréenne embarque également deux nouveaux systèmes de sécurité, en option sur la plupart des finitions : le système d'alerte de collision frontale, qui avertit le conducteur par des alertes sonores et visuelles en cas de collision possible, ainsi que le système d'alerte de changement de voie, qui ne fonctionne qu'au delà de 60 km/h.

Sous le capot, nous retrouvons les blocs 1,0 et 1,2 litre essence de 66 et 87 chevaux, couplés à une boîte mécanique à 5 rapports ou à une boîte automatique à 4 rapports en option. Hyundai et Kia ont à disposition une motorisation 1,0 litre TGDi trois-cylindres turbocompressée de 100 et 120 chevaux, qui aurait pu animer cette nouvelle i10, mais elle devra se contenter uniquement des traditionnelles versions atmosphériques. Une version GPL est également proposée sur certains marchés.

La Hyundai i10 restylée sera présentée au Mondial de l'Automobile de Paris, qui ouvrira ses portes du 1er au 16 octobre 2016, à l'occasion duquel elle sera commercialisée.

Source : Hyundai

Abonnez-vous à la newsletter

2017 Hyundai i10 facelift