Voici 16 ans que la Saleen S7 a été dévoilée. Et voici dix ans qu'elle n'est plus produite. Pourtant, Saleen remet sa supercar en production, cette année, pour une série spéciale LM ultra-exclusive à sept exemplaires.

La raison ? Un anniversaire. Celui des 20 ans de l'arrivée de Saleen en compétition. Le préparateur américain, devenu constructeur lors de la sortie de la S7, avait en effet commencé à faire rouler des voitures à son nom, à partir de 1996. Il s'agissait à cette époque de préparation très poussées sur base de Ford Mustang. Certaines de ces autos ont roulé au Mans, en 1997 et 1998.

Saleen S7 LM
S7
Saleen S7 LM

Avec la S7, Saleen a ensuite connu ses plus grandes heures sportives à partir de 2001, avec des victoires à Daytona, Sebring, et surtout, une victoire en GT1, en 2010, aux 24 Heures du Mans, avec l'équipe Française Larbre Compétition.

Saleen LM 2010

Pour cette série spéciale S7 LM, Saleen annonce sept modèles tous différents, avec livrées, roues et intérieurs exclusifs.

"Fidèles à notre réputation, nous remettons en production la seule vraie supercar des États-Unis", déclare Steve Saleen, le président de Saleen. "Nous célébrons notre héritage victorieux et faisons progresser l'ADN de performance que Saleen a construit là-dessus."

Évidemment, les performances de la voitures seront sensiblement améliorées. La S7 LM sera propulsée par le traditionnel V8 7,0l biturbo d'origine Ford, dont la puissance sera poussée à 1000 chevaux. Chaque modèle sera produit à la main dans l'usine Saleen, à Corona, en Californie.

Le prix, cependant, n'a pas été communiqué. On l'imagine sportif, à la hauteur de l'anniversaire...

Saleen S7 LM