Citroën a annoncé ce mardi, la sortie de la C3 WRC Concept. L'auto sera le second concept car sur le stand de la marque après la CXperience. Ces prototypes pour le Mondial de Paris, le constructeur s'en est fait une tradition.

Lire : Citroën dévoile sa C3 WRC Concept pour le Mondial de Paris

C'est ainsi qu'en 2006, la marque aux chevrons avait surpris son monde avec la C-Métisse, mélange de coupé, break et berline en même temps. Moins de deux ans après l'arrivée de la C4, au dessin déjà réussi, l'équipe de Jean-Pierre Ploué, le designer de Citroën de l'époque, réussissait une nouvelle fois à sortir une ligne détonante.

La Citroën avait été la star du Mondial de Paris, en ce mois d'octobre 2006, à une époque où Peugeot annonçait le début de son programme 908 au Mans. Fernando Alonso remportait son second titre mondial avec Renault, Sébastien Loeb lutte pour son troisième titre mondial, et Sébastien Ogier tente sa chance en programme de détection de jeune talent !

 

Citroen C-Metisse Concept
Citroen C-Metisse Concept
Citroen C-Metisse Concept

La voiture, présentée dans un rouge saillant, présentait les futures orientations de la marque en terme de design. Une auto au dessin peu commun pour une voiture française. Un capot avant très long, jamais vu depuis les DS et SM, un pare-brise très incliné, et un arrière bien plus court, qui reçoit une lunette concave, comme la CX. Une voiture au dessin audacieux, et dont on retrouvera quelques touches, notamment sur la C5, qui sortira l'année suivante.

Très basse, moins de 1,25 m, la voiture n'en demeurait pas moins élégante. L'ouverture des portes en élytre, donne sur un habitacle spacieux, où l'on retrouve l'une des marques importantes des Citroën de l'époque, le volant à moyeu fixe. Déjà vu sur la C4, on le retrouvera également sur la C5, mais ne sera pas maintenu par la suite. Évidemment, la voiture reçoit la suspension hydropneumatique, à l'époque, chère à la marque.

Évocation du futur

Autre détail, la motorisation. Dès 2006, la question de l'impact sur l'environnement se pose, et les constructeurs réfléchissent déjà sur les motorisations du futur. La C-Métisse tape dans le mille. Pour mouvoir cette longue auto, on retrouve sous le capot, le V6 HDi Fap du groupe PSA, développant 200 chevaux. Et sous le coffre, deux moteurs électriques, pouvant offrir quatre roues motrices à la voiture. Une solution qui sera reprise quatre ans plus tard, par le groupe PSA, lors du lancement de ses véhicules hybrides.

Citroen C-Metisse Concept
Citroen C-Metisse Concept
Citroen C-Metisse Concept

Cette grand tourisme, très aboutie, a connu un vrai succès, aussi bien d'estime, auprès du public, que dans les concours de design. Tellement aboutie que certaines rumeurs laissaient entendre qu'elle serait produite en petite série. Un rêve, plus qu'une réalité.

Lire aussi : L'Oxia, la Peugeot qui filait à 350 km/h, en 1988

Faites partie de quelque chose de grand