Ne cherchez pas, la S660 est la plus amusante des petites voitures !

C'est à l'occasion d'une semaine passée au Japon, que nous avons pu prendre le volant du roadster Honda S660, un modèle très apprécié au Pays du Soleil Levant.

Succèdant à la Honda Beat en 2015, le Honda S660 appartient à la catégorie des keijidosha ou K Cars, qui répond à une volonté du gouvernement japonais de réduire la consommation du parc automobile, mais aussi de rendre la circulation de ces voitures plus aisée dans les centres-villes congestionnés.

Test Drive Japan - Honda S660 (2017)

Bouclier fiscal

De nombreux avantages fiscaux et des tarifs d'assurance plus doux ont vite convaincus les japonais de s'offrir une keijidosha, qui bénéficient d'ailleurs d'une plaque d'immatriculation jaune.

Malgré leur taille réduite (moins de 3,40 mètres de long) et leur cylindrée limitée (660 cm3 maximum), les K Cars sont loins d'être des "sous voitures". Souvent mignonnes, disponibles en de multiples carrosseries (berline, monospace, coupé, roadster, utilitaires...), elles sont le fruit d'une réflexion bien plus poussée et cohérente qu'en Europe, et notamment en France où l'on a longtemps favorisé le tout diesel ou a contrario des solutions hybrides / électriques très onéreuses... Mais c'est là un autre débat.

Test Drive Japan - Honda S660 (2017)

Une Honda NSX en réduction

Revenons à notre Honda S660. C'est sans aucun doute la keijidosha la plus désirable du moment, tout simplement parce qu'elle a tout d'une grande, et en particulier de sa sœur NSX.

Que l'on soit amateur ou non de la marque Honda, comment ne pas apprécier l'équilibre de son trait, à la fois mignon et dynamique. La face avant s'articule autour de ce long capot bombé et surmonté de deux arêtes, de ces optiques horizontales et de cette calandre en forme de lèvre qui ne déparerait pas sur des autos plus sportives. De profil, le roadster S660 montre son appartenance à la famille sportive de Honda avec ses flancs sculptés, ses prises d'air et ses jantes alliage qui remplissent parfaitement les ailes.

Enfin, la poupe, plus ramassée, se distingue par son double bossage et par sa sortie d'échappement centrale, à l'instar d'un Porsche Boxster.

Test Drive Japan - Honda S660 (2017)

Un espace plus que limité

En raison de son gabarit "mini" et de son moteur en position arrière, le Honda S660 ne peut s'offrir le luxe d'une capote électrique. Qu'importe, car l'ouverture du toit est très aisée, la capote se replie facilement et trouve place dans le coffre avant. En revanche, il faudra choisir entre votre sac de voyage et le toit !

Si l'espace est loin d'être la qualité première du Honda S660, son habitacle respire le sérieux et le sport : volant à jante épaisse et méplat, démarreur, style épuré, levier de vitesses à faible débattement, sièges sport, pédalier type alu... Pas de doutes, nous sommes bien à bord d'une Honda de caractère. Et puis la finition est rigoureuse, bien loin des approximations de feu la Smart Roadster (2002 - 2007).

Il est temps de réveiller la mécanique et de tester le roadster Honda S660 sur des routes désertes. Direction l'arrière-pays de Hakone, à une petite centaine de kilomètres de Tokyo.

Test Drive Japan - Honda S660 (2017)

Un 3 cylindres pétillant

Au démarrage, le 3 cylindres turbo de 64 ch émet une sonorité plutôt discrète et pas désagréable. On apprécie le faible débattement de la boîte manuelle à 6 rapports, surtout dans les embouteillages tokyoïtes. Les premiers tours de roue sur l'autoroute menant à Hakone mettent en avant une belle nervosité sur les premiers rapports, mais le couple relativement faible (104 Nm à 2600 tr/min) et l'étagement trop long sur les derniers rapports impose de rétrograder souvent pour chercher la puissance. Non, le vrai terrain de jeu du Honda S660 c'est sur les petites routes sinueuses, où son faible empattement et sa belle répartition des masses (45/55) font merveille.
Nerveux et joueur, le 3 cylindres incite à la conduite sportive, alors que le châssis bien équilibré lui permet d'attaquer sans retenue, d'autant que la faible puissance ne rend pas cette propulsion hasardeuse même par temps humide.

Test Drive Japan - Honda S660 (2017)

On se plaît à partir à l'assaut des cols nippons avec ce roadster dont la direction est précise et l'attaque de la pédale de frein ferme et rassurante. Malgré ses pneus taille basse (165/55 R15), le roadster Honda S660 réussit également à sauvegarder le confort de ses passagers. Enfin, détail qui a son importance, notre consommation n'a jamais dépassé les 6,5 litres aux 100 km malgré un rythme plus que soutenu.

En conclusion

Au Japon, le Honda S660 débute à 1'980'000 yens, soit l'équivalent de 16'000 euros. Notre version d'essai très équipée est vendue l'équivalent de 17'700 euros. À noter que la boîte CVT est en option gratuite, mais elle réduit sensiblement les performances (en boîte mécanique, le 0 à 100 km/h réclame un peu plus de 10 secondes).
Dommage que cette Honda S660 ne soit pas commercialisée en France, et laisse le champ libre aux Smart Cabriolet et Fiat 500C, bien moins amusantes à piloter. Mais on peut toujours croire aux miracles... N'est-ce-pas Mr Honda ?

Photos : Julien Marcos / Motor1.com

 

 

Points positifs Points négatifs
Roadster sympa Coffre
Moteur pétillant Boîte longue
Châssis réussi Pour le Japon
Motorisation Essence Turbo, 3 cylindres en ligne, 658 cm3, 18 soupapes
Puissance 64 chevaux / 104 Nm
Transmission Boîte manuelle à 6 rapports
Type de transmission Propulsion
0-100 km/h environ 10 secondes
Vitesse de pointe NC
Poids 830 kg
Volume de coffre NC
Places 2
Economie de carburant Env. 6,5 l/100 km sur notre essai
Prix de base 16'000 € (équivalent)
Prix de la version testée 17'700 € (équivalent)