Elle a tout d'une grande !

Lancée à la fin de l'année 2017, la sixième génération de Polo revisite l'une des vedettes de Volkswagen, qui repose désormais sur la nouvelle plateforme MQB A0, commune aux autres modèles citadins du groupe et notamment les SEAT Ibiza et Audi A1 de dernière génération.

Depuis le tout premier opus sorti en 1975, la Volkswagen Polo a bien grandi : cette dernière génération est en effet 50 cm plus longue que la toute première génération, ce qui la rapproche de plus en plus d'une Golf, à qui elle emprunte toutes ses technologies. Pour cet essai, nous avons pris le volant d'une version R-Line au look sportif, dotée du moteur essence trois cylindres 1,0 litre TSI de 115 chevaux.

Un style extérieur sérieux et sans fioritures

Pour cette nouvelle génération, comme à l'accoutumée chez Volkswagen, la Polo adopte un design sobre en phase avec les dernières productions de la marque, et qui n'est pas sans rappeler la plus grande Golf. On y retrouve des lignes sobres et tendues, ainsi qu'une signature lumineuse plus moderne qui lui permet de se renouveler sans pour autant révolutionner le genre. La finition R-Line se dote quant à elle d'un look plus sportif, avec des jantes de 17 pouces, un bouclier avant spécifique ainsi que des jupes de carrosserie supplémentaires, complétées par un double enjoliveur chromé à l'arrière, façon canule d'échappement.

Le principal signe distinctif de ce sixième opus est sans aucun doute sa face avant, avec deux projecteurs avant reliés entre eux par un liseré chromé, mais surtout cette calandre inscrite dans le prolongement des deux phares, qui semble toutefois avoir été visuellement affinée par l'ajout d'un bandeau de couleur carrosserie... Dommage d'avoir opté pour une telle pièce rapportée plutôt qu'un allongement du capot vers l'avant, qui aurait offert à l'ensemble un aspect plus épuré et mieux fini !

Essai Volkswagen Polo TSI 115 2019

Ambiance germanique à l'intérieur

À bord, l'ambiance est conforme à la réputation des intérieurs allemands : sobre, avec des lignes tendues et des teintes sombres : si les assemblages sont de bonne facture, l'austérité et les plastiques durs prédominent... Mais fort heureusement, pour rendre sa dernière Polo un peu plus jeune et joyeuse, Volkswagen a incrusté sur sa planche de bord un insert coloré, qui reprend la couleur Orange Energy de la carrosserie sur notre modèle d'essai, et qui se prolonge à la fois sur les habillages de portière, ainsi que sur la console centrale qui entoure la commande de boîte en partie basse.

La vie à bord est accueillante, et les passagers ne manqueront pas de place, notamment à l'arrière avec un espace aux jambes très correct. Le coffre affiche quant à lui un volume confortable de 351 litres, pouvant passer à 1125 litres une fois la banquette 2/3-1/3 rabattue.

La technologie est quant à elle mise en avant avec la présence au centre de la planche de bord d'un écran tactile commandant le système d'infotainment maison, compatible Android Auto et Apple CarPlay. Si le combiné est composé de classiques compteurs à aiguilles, vous pourrez vous offrir en option l'instrumentation numérique Active Info Display, moyennant un complément de 480 €.

Essai Volkswagen Polo TSI 115 2019

Aussi sérieuse sur la route

Sous le capot de la Volkswagen Polo, nous retrouvons une gamme de motorisations essence composée du 1,0 litre MPI de 65 et 80 chevaux, ainsi que du 1,0 litre TSI de 95 et 115 chevaux, sans oublier le 2,0 litres TSI de 200 chevaux de la version GTI. En diesel, l'offre est composée du 1,6 litre TDI en versions 80 et 95 chevaux. Notre modèle d'essai est quant à lui animé par le trois-cylindres essence 1,0 litre TSI de 115 chevaux, associé à la boîte double embrayage DSG à sept rapports.

Sur la route, cette sixième génération de Polo se veut facile à conduire : lors d'une conduite coulée, le bloc trois cylindres TSI anime la voiture en toute discrétion, tandis que la boîte DSG égrène ses sept rapports avec beaucoup de souplesse. L'amortissement est dans l'ensemble réussi, avec un bon compromis entre le confort et la tenue de route. Au quotidien, sa puissance confortable de 115 chevaux et son couple de 200 Nm disponible dès 2000 tr/mn vous permettront de vous accomoder de toutes les situations de conduite, avec des accélérations ainsi que des reprises confortables pour les dépassements : le constructeur allemand annonce à cet effet un 0 à 100 km/h effectué en 9,5 secondes.

Mais la Polo permet également d'adopter une conduite plus dynamique, même si on aurait apprécié une meilleure remontée d'informations dans la direction, pour plus de maîtrise sur les routes étroites et sinueuses. Si la motorisation ne manque pas de puissance, le volume sonore se révèle un peu plus envahissant à bord lorsque l'on hausse le rythme, et la boîte DSG s'avère plus à l'aise en conduite apaisée que sportive : en effet, la réactivité n'est pas son point fort, et il vous faudra jouer des palettes au volant pour une meilleure maîtrise, ou bien actionner le mode de conduite "Sport" d'une simple pression sur un bouton, pour l'aider à libérer sa vitalité.

Essai Volkswagen Polo TSI 115 2019

En conclusion

Sérieuse, cette dernière génération de la Polo s'est révélée convaincante, d'autant plus avec cette version 1.0 TSI 115 chevaux couplée à la boîte DSG 7 qui ne manque pas d'atouts. Avec son habitabilité en hausse et ses équipements technologiques dernier cri, elle pourrait même faire de l'ombre à sa grande sœur, la Golf ! Dommage toutefois que Volkswagen fasse payer le prix fort pour ses prestations, face à une concurrence plus mesurée sur ce point...

En effet, la Volkswagen Polo débute à partir de 14'810 €, pour une finition d'entrée de gamme Trendline dotée du moteur essence 1,0 litre MPI de 65 chevaux. Notre modèle d'essai, une Volkswagen Polo R-Line animée par le bloc essence 1,0 litre TSI de 115 chevaux et couplée à la boîte double embrayage DSG à 7 rapports, est affiché à partir de 22'800 €, hors options.

Au niveau de la consommation, Volkswagen annonce une valeur mixte de 4,9 litres aux 100 km, soit des émissions de 110 g/km de CO2, lui permettant d'échapper au malus écologique en 2019. En pratique, nous avons relevé une consommation moyenne de 6,6 litres aux 100 km, plutôt correcte pour une motorisation trois cylindres essence de cette puissance.

Photos : Tran HA / Motor1.com

Essai Volkswagen Polo TSI 115 2019
Points positifs Points négatifs
Agrément moteur / boîte Tarif salé
Consommation mesurée Direction manquant de précision
Habitabilité Réactivité de la boîte DSG en conduite dynamique

 

Volkswagen Polo R-Line - 1.0 TSI 115 DSG7

Motorisation Essence TSI, 3-cylindres en ligne, 999 cm³, 12 soupapes
Puissance 115 chevaux / 200 Nm
Transmission Boîte double embrayage DSG 7 rapports
Type de transmission Traction avant
0-100 km/h 9,5 secondes
Vitesse maximum 200 km/h
Poids 1115 kg
Volume de coffre 351 à 1125 litres
Places 5
Economie de carburant Urbain : 5,4 l/100 km / Extra-urbain : 4,5 l/100 km / Mixte : 4,9 l/100 km
Prix de base 14'810 €
Prix de la version testée 22'800 €

Galerie: Essai Volkswagen Polo TSI 115 2019

Photo: Tran HA