Comme on est bien en Bentayga !

Notre dernier essai du Bentley Bentayga ne remonte pas à très longtemps. À mai 2020. Et nous sommes en août. Sauf qu'entre temps, le SUV britannique a été revu en profondeur à la faveur d'un restylage, qui ressemble d'ailleurs presque plus à une nouvelle génération. C'est donc avec notre Bentayga Hybrid encore en tête que nous répondons favorablement à l'invitation de tester la nouvelle mouture, cette fois-ci avec son V8.

Le nouveau Bentayga change-t-il seulement esthétiquement ? L'agrément du V8 de 550 ch est il au rendez-vous dans ce mastodonte de plus de 5 mètres et 2,5 tonnes ?

Essai Bentley Bentayga 2020

On ne change pas une équipe qui gagne, on l'améliore

Avec 20'000 exemplaires vendus depuis sa sortie en 2015, le Bentley Bentayga fait souffler un vent de bien-être chez Bentley. Même si l'an dernier, c'est la Continental GT, toutes versions confondues, qui a été la plus vendue ! Toujours est-il que pour pérenniser le succès de ce Bentayga, il fallait le faire évoluer. En douceur. Et c'est ce qu'on fait les designers de Crewe avec brio. 

Avec ses nouveaux feux ovales, et non plus ronds, sa calandre plus rectangle et moins de rondeurs, le nouveau Bentayga a un dessin plus franc. Plus assumé. Et il perd son strabisme divergent. Le profil reste peu ou prou le même, si ce n'est que les hanches arrière ne retombent plus vers l'arrière comme avant, elles filent droit vers la poupe, se prolongeant en une sorte de becquet intégré dans le hayon, juste au dessus des feux. 

Essai Bentley Bentayga 2020
Essai Bentley Bentayga 2020

Les feux, parlons-en, puisque pour le coup, la poupe en entièrement nouvelle visuellement. Terminés les rectangles rouges, on retrouve le dessin des feux des Continental GT, ces ovales très étirés. Un rappel oval se retrouve d'ailleurs dans les échappements. Même la forme du hayon est modifiée. Si l'on comprend évidemment le besoin d'unité stylistique dans la gamme, il faut bien avouer que cet arrière ne nous enchante pas. Question de goût.

Essai Bentley Bentayga 2020

Coupé du monde

L'intérieur d'une Bentley, qu'il s'agisse d'un coupé, d'une limousine ou d'un SUV, est un monde à part. Et il faut bien avouer que nous avions hâte de nous y retrouver pour quelques jours. Cuir, surpiqûres, aluminium, c'est là qu'on voit la différence entre le premium et le luxe. 

Si beaucoup d'éléments restent similaires au Bentayga d'avant restylage, et que l'on retrouve toujours de (trop) nombreux boutons empruntés aux cousins du groupe Volkswagen, le cockpit du SUV reste un régal pour les yeux. Et le confort, à commencer par ces sièges en cuir réglables à l'infini, et massants, est un must.

Essai Bentley Bentayga 2020

Mais la grosse nouveauté dans cet habitacle vient de la console centrale qui a été redessinée pour accueillir un écran plus grand. Les designers ont donc du jouer à Tetris pour tout faire rentrer. Au sommet, la montre est désormais au centre de buses d'aérations horizontales et plates, du plus bel effet, remplaçant les traditionnelles buses rondes. En dessous, l'écran mesure désormais 10,9 pouces, avec une toute nouvelle interface très facile à utiliser et intuitive. Le tout bien servi par un rang de touches de raccourcis juste en dessous, là aussi très pratique.

Enfin les commandes de climatisation restent physiques, tout en bas de la planche de bord. À noter que le volant et les portières ont également très légèrement été retouchés.

La configuration de notre modèle d'essai opte pour des habillages en fibre de carbone. C'est toujours joli à regarder, ça apporte une touche moderne et sportive, mais ce n'est pas franchement ce qu'il y a de plus chaleureux. On aurait aimé plus de contrastes de couleurs et de matériaux. Mais ce n'est qu'une question de configuration.  

Essai Bentley Bentayga 2020

Le restylage du Bentayga profite aussi aux passagers arrière. Dans notre configuration 5 places, la banquette 2/3-1/3 peut coulisser sur chaque partie. Et les dossiers peuvent s'incliner. De quoi oublier qu'on est dans un SUV. La tablette centrale amovible et les finitions en cuir capitonné avec surpiqûres, sans oublier les rideaux de vitres cachés dans les portières qui se déploient électriquement, le font passer pour une limousine rehaussée.

Dernier petit mot sur une option chère, très chère, 6000 € quand même, mais franchement indispensable dans un véhicule de cette trempe : le système audio Naim avec amplificateur de 1780 watts et ses 20 haut-parleurs dans l'habitacle. Inutile de dire que le son est excellent, et qu'il participe là aussi à vous couper un peu plus du monde extérieur.

Essai Bentley Bentayga 2020
Essai Bentley Bentayga 2020
Essai Bentley Bentayga 2020
Essai Bentley Bentayga 2020
Essai Bentley Bentayga 2020

D'un dynamisme bluffant

Il ne faut pas rouler longtemps pour se rendre compte du poids de l'engin. 2,5 tonnes à vide. Il faut bien un V8 gavé par deux turbos pour le mouvoir. 550 chevaux, ça devrait suffire. Le mode Confort vous fait évoluer dans univers feutré, les bruits extérieurs n'existent pas, les suspensions pneumatiques pilotées font passer les dos d'âne pour des gravillons (même avec des jantes de 22 pouces !), et le moteur tout comme la boîte à 8 rapports se font particulièrement oublier. Les changements de vitesse sont imperceptibles. Le V8 est (malheureusement) aphone.

Essai Bentley Bentayga 2020

Pour rappel, quand les 8 cylindres ne sont pas sollicités, le système de désactivation des cylindres permet de rouler sur 4 pattes. Le couple de 770 Nm dès 1950 tr/min s'occupe du reste. Il faut bien avouer qu'il y a un léger temps de latence entre le moment où l'on écrase l'accélérateur, et celui où le SUV s'élance. À cet égard, le Bentayga Hybrid pré-restylage, qui combinait 6 cylindres essence et électricité, permettait à ce mastodonte de plus de 5 mètres de long de se lancer plus facilement. 

Le Bentayga, malgré sa puissance, invite à une conduite coulée. Mais il suffit d'hausser le ton pour découvrir une facette impressionnante de ce Bentayga V8. Avec la perspective d'une route sinueuse, on enclenche le mode Sport. Et on tire le levier de vitesse pour passer en manuel, donc changement de rapport via les palettes au volant. Et c'est là que le SUV britannique nous a bluffé par son dynamisme.

2021 Bentley Bentayga

Les 550 chevaux montrent enfin de l'enthousiasme à se mettre au galop, l'aiguille du compte-tour grimpe au-delà des 6500 tr/min à toute allure, et malgré le poids et le gabarit, le véhicule enroule les virage sans s'affaisser. Franchement bluffant ! Disons que le Bentayga sait hausser le ton sur demande. Mais n'oublions pas de rester humble face à un gabarit imposant, et surtout une masse qu'il faut pouvoir arrêter à tout moment. Les freins carbone céramique à 11'770 € font partie de la longue liste d'options de notre modèle d'essai. Et ils ne sont pas de trop.

Le bémol vient de la sonorité malheureusement beaucoup trop feutrée... Presque inexistante. Pour y remédiez, Bentley propose un échappement titane signé Akrapovic !Et puis si vraiment vous voulez enfoncer le clou niveau performances, on imagine que le nouveau Bentayga Speed avec son W12 de plus de 600 chevaux devrait faire l'affaire ! 

2021 Bentley Bentayga Accessoires - Akrapovich Sports Echappement
Echappements Akrapovic en titane
Bentley Bentayga Speed (2020)
Bentley Bentayga Speed (2020)

Conclusion

Cette nouvelle immersion dans le monde ouaté et ultra-luxueux de Bentley nous aura une fois de plus fait hésiter quant au fait de redonner les clés. Ou non. Mais pas sûr que la firme de Crewe ait prévu de nous faire un cadeau à 226'870 €.

Car oui, si le nouveau Bentley Bentayga V8 ne coûte "que" 156'900 € de base, aller piocher dans l'interminable liste d'options fait aussi partie de la tradition. Et si pour 69'970 € vous pouvez déjà vous acheter une voiture sympa, sur notre Bentayga, c'est le prix à mettre pour avoir le bleu "Maroccan Blue" à 4660 €, les jantes de 22 pouces Mulliner à 11'635 €, les habillages intérieur en carbone à 3055 €, la configuration 5 places à 4290 €, les freins carbone céramique à 11'770 €, le pack Touring (incluant régulateur adaptatif, affichage tête haute, assistant de maintient dans la voie...) à 6415 €... Voyez comme ça grimpe vite !

Essai Bentley Bentayga 2020
Points positifs Points négatifs
Confort royal Poids et gabarit
Infodivertissement moderne et intuitif      Trop d'éléments du groupe VW à l'intérieur 
Dynamisme bluffant Prix des options

 

Bentley Bentayga (2020)

Motorisation V8 biturbo / 3996 cm3 / 32 soupapes / injection directe / désactivation des cylindres
Puissance 550 chevaux à 6000 tr/min
Couple maximum 770 Nm de 1960 à 4500 tr/min
Transmission Automatique à 8 rapports
Type de transmission Intégrale permanente
0-100 km/h 4,5 secondes
Vitesse maximum 290 km/h
Longueur 5,12 mètres
Largeur 2 mètres
Hauteur 1,74 mètre
Poids 2416 kilos à vide
Volume de coffre 484 litres
Places 5 places
Economie de carburant Mixte : 11,6 l/100 km
Émissions 265 g/km de CO2
Prix de base 156'900 €
Prix de la version testée 226'890 €