Quelques précieux conseils avant de vous lancer (trop vite) vers un crédit auto !

Souscrire un crédit auto est aujourd’hui une démarche classique qui permet au plus grand nombre d’acquérir une voiture sans pour autant trop piocher dans ses économies. Proposées par les sociétés de crédit, les banques, ou encore par les concessionnaires, les formules de crédit sont tout aussi nombreuses qu’alléchantes. Mais si un crédit auto offre des avantages, il s’accompagne également d’inconvénients qui sont à connaître avant de se lancer. Le meilleur moyen d’éviter d’éventuelles déconvenues.

Le crédit bancaire

Crédit affecté avec ou sans apport ou crédit personnel, quelle que soit la formule, elles ont toutes un point commun : elles ne sont jamais gratuites. Comme pour tout prêt d’argent, il est nécessaire de prendre en compte divers éléments tels que le montant des mensualités, le taux d’intérêt et les frais de dossier. Même si les taux d’intérêt sont actuellement très bas, ils sont malgré tout loin d’être négligeables.

En 2016, les banques et les organismes spécialisés sont à l’origine de plus de 60% des crédits auto. L’acceptation du crédit est étroitement liée à la situation financière, privée et professionnelle de l’emprunteur. Une fois ces informations réunies, la banque apprécie la capacité de remboursement du client, de la même façon que pour un prêt immobilier. Dans la plupart des cas, un apport personnel est exigé afin de s’assurer de la faculté d’épargne de l’emprunteur. La somme empruntée, ainsi que le type de véhicule envisagé, jouent également un rôle déterminant.

Un des avantages du crédit bancaire est d’être libre de choisir la marque, le modèle et les options du véhicule que l’on souhaite acquérir. Un autre avantage est celui de pouvoir diminuer le montant de ses mensualités en augmentant celui de l’apport initial.

Les filiales financières plus avantageuses que les banques ?

En parallèle des crédits auto "classiques " octroyés par les banques et les sociétés de crédit, les constructeurs automobiles multiplient aussi les offres de crédit proposées aux particuliers par les concessionnaires. Si ces offres connaissent un succès croissant, c’est en partie parce que les filiales financières des constructeurs octroient plus facilement un crédit que les réseaux bancaires. Un autre atout de ce type d’offre est de proposer un package qui intègre généralement l’entretien, l’assistance et l’assurance.

Le revers de la médaille de cette solution tout-en-un est d’être chère. En plus de taux d’intérêt sensiblement plus élevés que pour un crédit classique, le contenu du package a également un coût plus élevé que celui de services choisis en fonction de ses besoins réels.

Un autre aspect de ces solutions packagées à connaître, et qui peut être perçu comme un avantage ou un inconvénient : les offres des constructeurs sont le plus souvent associées à un modèle spécifique, avec des options imposées, et sur une durée limitée.

Ne rien négliger dans son budget auto

Le coût du crédit n’est pas le seul critère à étudier lors de l’achat d’une voiture neuve ou d’occasion. Un élément essentiel à prendre aussi en compte par exemple est la décote d’une voiture neuve qui va de 15 % à 30 % dès la première année, et qui peut atteindre 50 % l’année suivante. Pour avoir une bonne visibilité globale et pouvoir estimer avec précision le coût d’achat réel de sa voiture, il est préconisé de comparer le prix des crédits auto sur un site comme LesFurets.com. Cette comparaison est entièrement gratuite et permet de procéder ensuite à son acquisition dans des conditions optimales.