À vrai dire, nous savons déjà beaucoup de choses.

Même si la popularité des berlines est en berne à cause de l'essor continu des SUV, les constructeurs automobiles de luxe ne peuvent tout simplement pas renoncer à ce style de carrosserie. Il existe encore un segment important du marché qui ne veut pas payer plus cher pour juste avoir une visibilité et une garde au sol légèrement meilleures.

Mercedes a toujours une confiance totale sur le segment des berlines, offrant une variété de modèles aussi petits que la berline Classe A jusqu'à l'immense Classe S. Son haut de gamme passera à la prochaine génération dans quelques semaines, c'est pourquoi nous avons décidé de rassembler toutes les informations officielles publiées jusqu'à présent pour vous faciliter l'attente.

Galerie: Teaser Mercedes-Benz Classe S - E-Active Body Control

Qu'est-ce que c'est ?

C'est la quintessence de la berline phare, qui existe depuis des décennies et qui a introduit de nombreuses innovations dans des domaines allant du confort et de la sécurité aux performances et à la technologie. La W223 suivra la même voie en annonçant de nouvelles technologies qui se répandront dans les années à venir sur des modèles Mercedes moins haut de gamme.

Reposant sur une plate-forme MRA de deuxième génération, la nouvelle Classe S sera disponible en empattement standard, long et allongé, ainsi qu'en versions Benz, AMG, Guard, Maybach et Pullman. Le coupé et le cabriolet de la Classe S ne seront pas renouvelés.

La Classe S standard a un empattement de 3106 millimètres, cela représente une hausse de 71 mm par rapport au modèle sortant. La variante LWB ajoutera 51 mm pour un total de 3216 mm dans une voiture qui sera "considérablement plus légère" que son prédécesseur en utilisant "près de 60 % d'aluminium". C'est ce qu'a déclaré Jürgen Weissinger, ingénieur en chef de la Classe S, dans une récente interview accordée à Autocar.

Si vous craignez que la nouvelle Classe S ne soit difficilement manœuvrable, sachez que les roues arrière sont directrices et que leur angle peut atteindre 10°. Cela se traduira par une réduction de deux mètres du rayon de braquage par rapport à celui de l'actuelle Classe S (version standard).

Ce système est non seulement idéal lorsque vous vous attaquez à des espaces restreints, mais aussi à des vitesses plus élevées car il améliore la maniabilité et la stabilité de la berline. Selon M. Weissinger, "cela change vraiment la donne", car le rayon de braquage de la nouvelle Classe S est meilleur que celui de la Classe A ! Comme pour les autres systèmes, il dirige les roues arrière dans la direction opposée à celle des roues avant lorsque la voiture évolue à faible vitesse.

A quoi va-t-elle ressembler ?

Les ingénieurs de Mercedes n'ont jamais vraiment fait de vagues lorsque la Classe S est passée à la génération suivante et cela n'arrivera pas avec la W223. L'extérieur sera plus ou moins le même, à l'exception des feux arrière positionnés horizontalement et qui se prolongent sur le coffre.

D'innombrables photos espion ont permis d'entrevoir la berline. Cependant, il y a plus que ce que l'on peut imaginer, car une série de modifications aérodynamiques a permis à la marque de créer la berline la plus aérodynamique de son segment, avec un coefficient de traînée de seulement 0,22. Cela se traduira évidemment par une économie de carburant, grâce à un profil latéral plus lisse et élégant après l'installation de poignées de porte affleurantes.

Galerie: Mercedes-Benz Classe S (2020) My MBUX

L'intérieur, en revanche, sera complètement différent. Cet habitacle a déjà été présenté, il comporte jusqu'à cinq écrans et 27 commandes conventionnelles en moins. La principale attraction sera l'écran tactile de 12,8 pouces monté sur la console centrale, tandis que l'affichage tête haute en réalité augmentée sera inédit dans l'industrie automobile. Compte tenu des empattements allongés, attendez-vous à un espace pour les jambes exceptionnel pour les passagers qui se détendent à l'arrière. 

Quoi de neuf sous le capot ?

Sous le capot de la luxueuse berline, il y aura le choix entre une multitude de motorisations. Cela va des petits moteurs quatre cylindres destinés aux pays qui imposent des taxes élevées sur les moteurs à grosse cylindrée aux six cylindres en ligne, aux V8 et au majestueux V12 réservé à la Maybach. La version portant le logo double M combinera pour la première fois le moteur bi-turbo de 6,0 litres avec la transmission intégrale 4Matic.

Alors que l'EQS jouera le rôle de vaisseau amiral de Daimler, la Classe S W223 sera elle aussi électrifiée. Une variante hybride rechargeable portant le label "S580e" a déjà été annoncée et combinera un moteur turbo 3,0 litres à six cylindres en ligne avec un moteur électrique et une batterie de 31,2 kWh pour une autonomie de 100 kilomètres en mode électrique.

Comme le révèle une vidéo de Auto Motor und Sport, la S580e offrira une puissance combinée de 375 kW, soit 503 chevaux. Le magazine allemand a également annoncé le diesel 3,0 litres du modèle de base européen, qui sera sans doute le pain et le beurre tout en offrant 282 chevaux et 600 Nm.

Où sera-t-elle produite ?

La Classe S sera produite dans la nouvelle usine "Factory 56" à Sindelfingen, en Allemagne. L'usine de 220'000 mètres carrés (54,36 acres) accueillera la Classe S W223 ainsi que d'autres modèles haut de gamme qui seront lancés dans le courant de la décennie, notamment des véhicules électriques EQ.

Quel est son prix ?

Compte tenu de l'ampleur technologique, il est probable que la nouvelle Classe S sera plus chère que la précédente. Sur le marché intérieur allemand, la W222 d'entrée de gamme (S350d) est facturée à partir de 89'128 euros, tandis que le modèle à essence le plus abordable (S450) coûte 96'552 euros. 

Quand sera-t-elle présentée ?

Le 2 septembre sera le jour où Mercedes dévoilera officiellement sa voiture phare. Ses débuts au salon de l'automobile sont inconnus, car la pandémie de coronavirus a annulé presque tous les salons de l'automobile. Le Mondial de l'automobile de Paris en octobre a été annulé, donc dans le meilleur des cas, nous la verrons au Salon de l'automobile de Los Angeles dans la seconde moitié de novembre, à condition qu'il soit maintenu bien sûr.