Dans sa dernière émission, Jay Leno présente la Porsche 356 Gmund Coupé, lauréate de sa catégorie au Mans, en 1951. Une voiture qui a connu une restauration très poussée ces derniers mois.

Cette Porsche 356 Gmund Coupé a une petite histoire. Une de celles qui constituent la grande. Celle-ci se passe en 1951. La marque Porsche en est encore à ses balbutiements. Ferdinand Porsche, le fondateur du bureau d'étude du même nom, vient de décéder.

Son fils, Ferry, fondateur de la marque, veut tenir une parole envers son père. Celle d'engager une voiture portant son nom aux 24 Heures du Mans. Avec l'aide de son ami Auguste Veuillet, pilote amateur, Ferry Porsche compte engager trois 356 à la classique mancelle.

1951 Porsche 356 SL Gmund Coupe
1951 Porsche 356 SL Gmund Coupe
1951 Porsche 356 SL Gmund Coupe

Manque de chance, un accident avant la course détruit une première. La seconde, flanquée du n°47 et pilotée par Rudolf Sauerwein et Robert Brunet, sort de la route pendant les essais. Au départ de cette édition des 24 Heures du Mans 1951, il n'y aura qu'une seule Porsche.

Voir aussi : VIDÉO - Une Porsche Carrera GT s'attaque au Nürburgring

Petite anecdote, avec le forfait de la BMW 328 n°70, il s'agit de la première et seule voiture allemande à s'aligner dans la Sarthe depuis la fin de la guerre. Au mains d'Auguste Veillet et Edmond Mouche, la Porsche fait mouche, et gagne dans sa catégorie, bien aidée par son 1100 cm3 d'origine Volkswagen.

Carton plein pour la première du constructeur de Stuttgart, qui désormais, a fait du Mans son jardin, avec 18 victoires absolues (record).

Restauration parfaite

Pourquoi parle-t-on de nouveau de cette Porsche 356 ? A cause de Jay Leno, présentateur de talk-shows aux Etats-Unis, et également animateur de l'émission Jay Leno's Garage, sur Youtube. Le présentateur s'est installé au volant de la voiture, récemment restaurée par Emory Motorsports.

1951 Porsche 356 SL Gmund Coupe
1951 Porsche 356 SL Gmund Coupe
1951 Porsche 356 SL Gmund Coupe

Il faut dire qu'un sérieux travail était nécessaire pour rendre à cette auto son allure d'origine. L'un des anciens propriétaires avait fait scier le toit pour alléger une voiture déjà bien légère, éthique Porsche oblige ! L'équipe a cherché à retrouver la forme du toit par le biais de photos, afin de reproduire à la perfection ce dernier.

Outre ce gros travail, Emory Motorsports a été jusqu'à remettre la voiture en condition d'origine, telle qu'elle a couru Le Mans en 51. Un travail d'orfèvre à découvrir en vidéo et par le biais de la galerie photo.

Lire aussi : Une Porsche 356 vendue dans son jus aux enchères

Porsche 356 SL Gmund Coupe du Mans 1951