Porsche n’a toujours juré que par la compétition. Depuis la création de la marque, au lendemain de la Seconde guerre mondiale, le constructeur de Stuttgart s’est impliqué dans le sport automobile, et notamment les catégories GT. Ces voitures de courses pour la piste, tirées des versions route.

Évidemment, le modèle mythique de la marque allemande, la 911, a toujours été mis à contribution, avec de nombreuses victoires, notamment en Endurance, aux 24 Heures du Mans, aux 24 Heures de Spa-Francorchamps ou aux 12 Heures de Sebring. Seulement, depuis 2013, la marque allemande souffre un peu, et ses 911 peinent à concurrencer des Aston Martin, des Ford GT ou des Ferrari 488 GTB plus modernes.

Lire aussi : La Porsche 911 GT3 en fuite

Il fallait donc travailler sur sa remplaçante. Au salon de Los Angeles, Porsche va présenter une nouvelle évolution de la version course de la 911, la RSR. Une version très attendue car Porsche pourrait avoir fait un choix radical dans l’architecture de sa voiture. La nouvelle RSR devrait recevoir son flat 6 (six cylindres à plat) en position centrale arrière, et non en porte à faux (derrière les roues motrices), comme il est de tradition sur toutes les Porsche 911.

 

Un choix radical pour rattraper la concurrence. Le choix d’un moteur central pouvant simplifier largement le comportement de l’auto en course. Un clin d’œil pour annoncer la remplaçante de la 911, actuellement en développement ?

La nouvelle RSR devrait rouler l'an prochain en WEC (championnat du monde d'Endurance) et en WeatherTech SportsCar Championship, le championnat d'endurance américain. Porsche doit également annoncer ses ambitions pour les 24 Heures du Mans. La dernière 911 avec un moteur en position centrale remonte à la 911 GT1 de 1996, qui tenait plus d’un prototype de route, qu’une vraie voiture de série.

Voir aussi : VIDÉO - La Carrera GT s'attaque au Nürburgring

2017 - Porsche 911 RSR