Si Lewis Hamilton (Mercedes) a remporté le dernier Grand Prix de la saison à Abu Dhabi, c'est bien son équipier Nico Rosberg qui décroche son premier titre de champion du monde à 31 ans, et 34 ans après le sacre de son père Kéké Rosberg.

Pour Nico Rosberg, l'équation était simple puisqu'il suffisait au pilote allemand, leader du championnat avant cette ultime étape de la saison, de terminer sur le podium pour être assuré du titre, quel que soit le résultat de son équipier et rival, le triple champion du monde Lewis Hamilton.

En qualifications, Hamilton avait décroché la pole position mais Rosberg s'était positionné à ses côtés sur la première ligne en signant le deuxième meilleur chrono.

World champion Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Nico Rosberg
Nico Rosberg

À l'extinction des feux, Hamilton conservait son avantage mais Rosberg ne le perdait pas de vue, blotti en deuxième position devant Kimi Raikkonen (Ferrari) et Daniel Ricciardo (Red Bull). Un premier tour perturbé par Max Verstappen (Red Bull), parti en tête-à-queue au milieu du peloton, mais qui pouvait repartir dernier.

Mais Rosberg voyait la pression monter lorsque, contraint de perdre quelques secondes pour laisser passer la Ferrari de Sebastian Vettel dans la pitlane lors des premiers ravitaillements, le leader du championnat reprenait la piste juste devant Raikkonen, mais derrière Verstappen.

Nico Rosberg mettait plusieurs tours à trouver l'ouverture face au jeune Néerlandais, qu'il finissait par dépasser au 20ème tour.

Formule 1 - Grand Prix d'Abu Dhabi (course)
Formule 1 - Grand Prix d'Abu Dhabi (course)
Formule 1 - Grand Prix d'Abu Dhabi (course)

À l'issue de la seconde salve de ravitaillement, Lewis Hamilton menait la course devant Nico Rosberg, mais le pilote britannique commençait alors à imprimer un faux rythme pour ralentir sensiblement son équipier derrière lui, et permettre à Verstappen et Vettel de revenir dans son sillage. Hamilton espérait ainsi que Rosberg ne soit poussé hors du podium par la Red Bull et la Ferrari.

Mais ce dernier tenait bon et conservait sa deuxième place jusqu'à l'arrivée, ce qui lui permettait de décrocher le titre de champion du monde 2016 malgré la victoire de son équipier, alors que le podium de la course était complété par Sebastian Vettel, qui avait pris l'ascendant sur Verstappen en toute fin de course.  

Lire aussi:

Le top 10 était complété par Ricciardo, Raikkonen, les Force India de Hülkenberg et Perez, la Williams de Massa et la McLaren de Alonso.

On notera également l'abandon sur rupture de suspension pour Jenson Button, qui disputait là son dernier Grand Prix et mettait un terme à une carrière débutée en 2000. 

Lire aussi:

Abonnez-vous à la newsletter

Formule 1 - Grand Prix d'Abu Dhabi (course)