Cette Miura un peu particulière a retrouvé son éclat d'antan.

Faut-il encore la présenter ? La Lamborghini Miura fait figure de monstre sacré, et nombreux sont ceux qui considèrent la belle italienne comme la première supercar moderne. Présentée en 1966, elle cache sous des lignes aussi sauvages que sensuelles un V12 de 350 chevaux. Placé en position centrale arrière, il offre à l'époque des performances hors-normes, avec par exemple une vitesse de pointe d'environ 280 km/h.

Lire aussi:

Toutefois, Lamborghini n'a eu de cesse d'améliorer sa voiture au fil des années. La firme italienne présente ainsi en 1968 la Miura P400 S. Entre autres évolutions, celle-ci gagne 20 chevaux pour une puissance désormais établie à 370 ch. Puis vient le tour de la Miura P400 SV, présentée à l'occasion du salon de Genève 1971. Là aussi, la puissance évolue et culmine désormais à 385 chevaux. La voiture bénéficie également de menues évolutions esthétiques et de nouvelles suspensions arrière. C'est justement cette mouture qui nous intéresse. En effet, le PoloStorico de Lamborghini vient de nous présenter en images une magnifique Miura SV entièrement restaurée. En outre, ce châssis #4846 a une histoire un peu particulière : il s'agit en effet de l'exemplaire de pré-production de la SV, exposé au sur le stand Bertone du salon de Genève 1971 (Lamborghini présentait de son côté la Countach). Une voiture d'une valeur inestimable en somme, qui a conservé toutes les spécificités inhérentes à son statut de véhicule de pré-production.

Lire aussi: