Épisode 5 : Renaissance, l'avant-dernier épisode de Michel Vaillant mêle technologie et sentiments. Un cocktail réussi.

2017 est l'année du soixantième anniversaire de Michel Vaillant : une exposition à Monaco (du 4 au 9 mai), une décoration spéciale pour les ORECA 07 de l'équipe Vaillante Rebellion aux 24 Heures du Mans, et un 76e album - et sixième de la nouvelle saison - qui marque le retour dans la Sarthe du plus célèbre pilote de la bande dessinée franco-belge. Regard à épisodes sur la "nouvelle saison" imaginée par Philippe Graton et ses complices Denis Lapière, Marc Bourgne et Benjamin Bénéteau.

Lire aussi:

Selon le journaliste Xavier Chimits, co-auteur avec Philippe Graton du livre Jean Graton et Michel Vaillant, l'aventure automobile (éditions Hors Collection), "le côté romanesque que j'avais beaucoup aimé dans les premiers albums est traité d'une manière plus moderne dans la nouvelle saison de Michel Vaillant, mais d'une manière plus noire, aussi."

Illustrations Michel Vaillant

Les six premiers albums de cette nouvelle saison constituent effectivement autant de chapitres d'une saga qui tient autant du roman feuilleton que des séries télévisées. Avec une touche très cinématographique, quasi absente des 70 premiers albums : l'ellipse temporelle, qui donne leur rythme aux troisième et quatrième albums. Liaison dangereuse et Collapsus jouent ainsi sur la simultanéité d'une histoire racontée de deux points de vue différents.

Lire aussi:

Disons-le tout net : le cinquième album, Renaissance est l'un des tout meilleurs scénarios de l'histoire de Michel Vaillant, dont la première partie mêle grande aventure romanesque et drame intime. Une intrigue que l'on pourrait rapprocher de La Piste de Jade (1994), premier scénario de Philippe Graton pour le personnage créé par son père en 1957.

Michel Vaillant : épisode 5
Michel Vaillant : épisode 5
Michel Vaillant, épisode 2
Michel Vaillant : épisode 5

Électrisant

Ce 75e album fait également la part belle aux nouvelles technologies du sport automobile, représentée ici par la Formula E, le championnat du monde FIA de monoplaces 100 % électriques créé en 2014. "En 2015, j'avais assisté au ePrix de Berlin, tandis que Marc Bourgne et Benjamin Bénéteau étaient allés se documenter à Londres lors du week-end de clôture de la première saison de Formula E," raconte Philippe Graton. "D'un point de vue technologique, c'est un défi vraiment très intéressant. C'est aussi assez déstabilisant, car on n'est pas en présence de voitures qui 'déchirent' l'atmosphère, comme dans les courses que l'on a pu connaître jusqu'à la création de cette compétition."

Michel Vaillant : épisode 5
Michel Vaillant : épisode 5

Il explique son sentiment : "D'un côté, on a l'impression d'un manque, mais de l'autre, d'un apport dans tout l'aspect technique, notamment le pilotage, qui demande une incroyable finesse. Si le style n'est pas absolument pur, on ne perd pas seulement de la vitesse, on perd aussi - et surtout - de l'énergie. Cela induit donc un pilotage d'une propreté encore jamais vue en sport automobile, et c'est très intéressant. Par exemple, j'étais impatient de mettre quelqu'un comme Steve Warson là-dedans pour voir comment il va s'en tirer !"

Lire aussi:

Avec aussi, selon le vœu de Philippe Graton, une place toujours plus grandissante accordée à Patrick : le fils de Michel Vaillant est l'une des pierres angulaires de cet engagement en Formula E et aussi aux 24 Heures du Mans, dans le sixième album Rébellion... Avec aussi, dans Rébellion, une touche féminine à découvrir dans le prochain épisode sur Motor1.com.

Michel Vaillant : épisode 4

Découvrez une séance d'essais chez Vaillante Rébellion

Faites partie de quelque chose de grand