Supercar mais pas super populaire ?

La nouvelle NSX marque le retour aux affaires de Honda dans le segment des supercars. Et, bien que ce marché ait plutôt tendance à croître actuellement, il reste difficile de s'y faire une place au soleil. Le constructeur japonais l'apprend peut-être à ses dépens, en Australie en tout cas. Là-bas, il n'a vendu que deux NSX en un peu plus d'un an, l'une fin 2016 et l'autre en 2017. On a connu meilleur départ...

Honda NSX Europe

Ce chiffre a été communiqué par Honda Australie, qui affirme par ailleurs avoir trois commandes de NSX en cours de traitement. "Elle n'a pas été positionnée ni prévue pour faire gonfler les chiffres de ventes", a expliqué un représentant du constructeur. Il est vrai que la NSX est avant tout une vitrine technologique et donc un véhicule vecteur d'image pour Honda, un statut qui relaie un peu au second les chiffres de ventes. Mais quand même, deux exemplaires, cela paraît bien faible par rapport à certaines concurrentes. À titre de comparaison, l'Audi R8 V10 Plus, vendue à un prix assez proche (389'325 dollars australiens contre 420'000 pour la NSX), a séduit 21 clients en Australie depuis le début de l'année. La Nissan GT-R Nismo (299'000 dollars) fait également bien mieux, avec 21 unités depuis février 2017.

Vous l'aurez compris, les Australiens n'ont pas (encore ?) adopté la NSX. Pourtant, la sportive nippone a des arguments à faire valoir, à commencer par sa motorisation hybride de 580 ch. 

Source : Caradvice

Lire aussi :

 

Première Honda NSX livrée en Europe