Pas de chance pour le pilote de cette Cobra de 1963, un peu d'aquaplanning, un méchant tout droit et beaucoup de travail sur la carrosserie.

Les Britanniques ont une approche bien différente de l'automobile que les autres pays. Autant en France, aux États-Unis ou en Allemagne, les collectionneurs, mis à part les vrais mordus, auront beaucoup de mal à faire courir leurs voitures de collection, autant en Grande-Bretagne, beaucoup de propriétaires n'hésitent pas à mettre les gants. 

cobra

C'est le cas de Martin Hunt, heureux possesseur de cette AC Cobra de 1963. La Cobra est à l'origine une voiture commandée par Carroll Shelby auprès de la marque britannique AC. À l'origine, les AC ACE qui servent de base à la Cobra reçoivent des moteurs 6 cylindres, mais Shelby demande des modifications pour que la voiture puisse recevoir un V8 4,2 litres d'origine Ford. C'est ainsi qu'en 1962 naît le mythe de la Cobra, plus légère et plus efficace que les Corvette de l'époque.

Lire aussi:

Martin Hunt possède un modèle 1963 qui marque la transition entre deux périodes de production de la Cobra. Ainsi, la voiture reçoit le bloc 4,7 litres des Cobra MkII, en revanche, elle garde l'ancienne boîte de vitesses et les suspensions plus anciennes de la MKI. Une voiture qui a connu une partie de sa carrière en Californie, avant de rouler au Portugal, au Canada, puis être ramenée en Angleterre via l'ancien pilote de F1 Rupert Keegan. 

Hunt a depuis racheté cette voiture qu'il s'est efforcé de "d'améliorer doucement, sans en changer l'apparence. C'est l'une des rares Cobra d'époque encore engagée en course." Il faut dire que l'estimation de l'auto approche les 900'000 euros. Valeur qui ne fait pas froid aux yeux de son pilote qui l'engageait ce week-end au Goodwood Revival.

cobra
cobra

Pas de chance cependant pour le pilote, à l'occasion de l'une des course du week-end, il est sorti de la route, après un tout droit sous la pluie. La voiture a tapé de l'arrière avant de rebondir contre le mur de pneus par l'avant. Un choc plutôt violent pour la voiture fortement touchée. Si le pilote est sorti sans encombres, il y aura pas mal de travail pour remettre la voiture en piste.