Mois performant certes, mais aussi beaucoup moins cher.

NIO s'est fait connaître avec l'EP9, une supercar électrique qui s'est illustrée sur le circuit du Nürburgring. Mais le constructeur chinois veut aussi proposer des véhicules plus accessibles et toujours associés à la fée électricité. C'est ainsi qu'est né le SUV ES8, qui vient tout juste d'être lancé en Chine.

NIO ES8
NIO ES8

On sait désormais que ce modèle est équipé de deux moteurs électriques (à l'avant et à l'arrière) distillant 653 chevaux et 840 Nm de couple. La cavalerie est transmise aux quatre roues. Côté performances, NIO promet un 0 à 100 km/h en 4,4 secondes.

Doté de batteries de 70 kWh, l'ES8 revendique une autonomie de 355 km selon le cycle NEDC (un Model X de base avec des batteries de 75 kWh annonce 417 km selon le même cycle). On peut même viser 500 km à une vitesse moyenne de 60 km/h. Les utilisateurs pourront changer les batteries (ou plutôt les échanger) en trois minutes grâce au réseau NIO Power, et ainsi éviter la recharge et ses contraintes.

Carrosserie et structure sont faites d'aluminium, ce qui assure selon NIO une rigidité maximale et un haut niveau de sécurité. Sept passagers peuvent prendre place à bord, sur des sièges tendus de cuir Nappa. Ils bénéficient d'un système de traitement de l'air. 

NIO ES8

En outre, l'ES8 est équipé du NIO Pilot, un dispositif d'aide à la conduite qui s'appuie sur un ensemble de caméras, de capteurs et de radars en tout genre.

Le modèle est vendu 448'000 yuans (environ 57'000 euros), soit 328'000 yuans de moins que le Model X 75D ! Les 10'000 exemplaires déclinés en finition Founder's Edition réclameront quant à eux un chèque de 548'000 yuans. NIO propose également une formule avec location des batteries pour un prix plus compétitif.

Lire aussi :

 

Galerie: Nio ES8