Le châssis de la petite allemande peut supporter plus de puissance.

La Volkswagen Polo GTI est animée par un quatre-cylindres de 200 chevaux. Si l'on en croit ce qui se dit ici ou là, la citadine allemande n'est pas la plus sportive de son segment. Disons que les ingénieurs allemands ont avant tout cherché à produire un véhicule homogène, sacrifiant de ce fait une certaine radicalité sportive que l'on retrouve sur d'autres modèles.

Lire aussi :

Essai Volkswagen Polo GTI 2018
Essai Volkswagen Polo GTI 2018

Mais voilà, l'histoire n'est peut-être pas finie. Karsten Schebsdat, le chef du développement des châssis de la marque, a en effet affirmé que la Polo pourrait encaisser plus de puissance. "La voiture est tellement agile, même dans les enchaînements de virages rapides, qu'il y a sans doute de la place pour une version plus affûtée", a-t-il expliqué aux journalistes d'Autocar, sans donner plus d'informations.

Ces quelques propos relancent l'hypothèse d'une Polo R, hypothèse évoquée depuis un certain temps. Volkswagen aurait même construit et testé des prototypes de cette déclinaison dont la puissance oscillerait entre 250 et 300 chevaux. Sa commercialisation serait donc bel et bien envisagée, mais rien n'aurait été décidé de façon définitive à ce jour, en tout pas à notre connaissance. Toute la difficulté pour VW consiste à préserver le pré carré de la Golf R, qui offre déjà 300 chevaux.

Source : Autocar

Vous aimerez aussi :

 

 

 

Essai Volkswagen Polo GTI (2018)