Il s'agit du dernier pays au monde à interdire aux femmes de conduire.

Alors que l'Arabie Saoudite a signé en septembre 2018 un décret visant à lever, enfin, l'interdiction faite aux femmes de conduire, une mesure qui entrera en vigueur en juin prochain, au Turkménistan, on observe l'inverse : depuis le 1er janvier, il est strictement interdit aux personnes de la gent féminine de conduire. Ainsi en a décidé Gourbangouly Berdymoukhamedov, président de la république depuis 2006. Et si toutefois une femme venait à contrevenir à cette interdiction, son permis et sa voitures risqueraient d'être saisis.

Lire aussi:

Selon Le Monde, qui cite le site Informations alternatives du Turkménistan, des statistiques rapportent que les "femmes responsables de la majorité des accidents de la route" dans le pays. Le ministre de l’intérieur Iskander Moulikov aurait été chargé par le président de "régler le problème".

Turkménistan

Désormais, le Turkménistan est le dernier pays au monde à proscrire la conduite des femmes. Un recul très grave sur le droit des femmes mais de manière plus générale, pour les libertés individuelles, qui s'accompagne d'autres mesures prises à l'encontre des automobilistes pour le moins... absurdes !

En effet, il semblerait que depuis peu, dans la capitale du pays, Achgabat, les voitures noires ou de couleurs sombres ne soient plus tolérées non plus. Sans doute pas au goût de Gourbangouly Berdymoukhamedov... Et elles sont directement saisies par la police ! Pour espérer revoir leur voiture, certains Turkmènes sont donc obligés de faire repeindre leur voiture, mais seulement de couleur blanche ou argentée ! Et autant dire que beaucoup ne peuvent pas se permettre ce genre de dépenses qui sont bien plus élevées que le salaire moyen dans le pays ! 

Faisant suite à l'interdiction en 2015 d'importation de voitures noires, cette disposition est purement arbitraire et n'est inscrite nulle part dans les lois. D'autres dispositions ubuesques avaient déjà été prises ces dernières années, comme l'interdiction des vitres teintées en 2014, et celle des gris-gris, accrochés au rétroviseur intérieur, en 2017...

Pendant ce temps, le président du pays, Gourbangouly Berdymoukhamedov, roule en Bugatti Veyron peinte en... vert pomme ! Vous noterez dans cette vidéo qui date de 2012, sa combinaison blanche, immaculée, qui donne peut-être un indice sur ses goûts en matière de couleurs.

 

Source : Le Monde, LeTemps.ch, The Diplomat