La guerre fait rage entre BMW et Mercedes-Benz.

BMW affirme pouvoir battre Mercedes-Benz au cours des deux prochaines années. Le constructeur de Munich a longtemps été leader dans le segment du premium, mais Mercedes-Benz est parvenu à le battre au cours de ces dernières années.

Lire aussi:

BMW est confiant et pense reprendre son titre d’ici 2020. Pour y parvenir, BMW va renouveler sa gamme, présenter de nouveaux modèles et séduire les clients des autres constructeurs.

"En 2020, nous serons les premiers en matière de volume de ventes" affirme Harald Krüger (PDG du groupe BMW) dans les colonnes de Manager Magazin. "J’ai demandé à toute mon équipe de viser cet objectif et nous y parviendrons, même si cela ne sera pas facile. Être numéro un des ventes n’est pas suffisant, nous devons également briller dans d’autres domaines dont le service client qui doit être exemplaire".

Lire aussi:

BMW a été battu par Mercedes-Benz en 2016 grâce à la forte demande liée aux SUV et à la grande popularité de la Classe A, qui est largement plus plébiscitée que la BMW Série 1. L’an dernier, les ventes de BMW ont progressé de 4,2 % (2,09 millions de véhicules écoulés). Au même moment, Mercedes-Benz a vu ses ventes progresser de 9,9 % (2,29 millions de véhicules écoulés). Outre le succès des SUV Mercedes-Benz, le marché chinois a grandement contribué au sacre de Mercedes-Benz.

La guerre entre BMW et Mercedes-Benz ne concerne pas uniquement l’industrie automobile. Le groupe Daimler détient Mercedes-Benz, Car2Go, Mon chauffeur privé et Moovel. Le groupe BMW quant à lui a plusieurs entreprises dans son portfolio dont DriveNow, ParkNow, ChargeNow et son propre institut de recherche dans le domaine de la mobilité (en plus des marques Rolls-Royce et Mini).