3000 Californiens l'ont déjà adoptée.

Les voitures à hydrogène ont toutes les peines du monde à se faire une place sur le marché. Leur prix exorbitant et le manque d'infrastructures dans la plupart des pays les condamnent de fait à un rôle de figuration. Les constructeurs ne s'y trompent pas et rares sont ceux à tenter l'aventure pour le moment.

Lire aussi :

Toyota fait partie des quelques téméraires qui proposent déjà une voiture à hydrogène, à savoir la Mirai. Absente de nos contrées, cette berline au style et à la technologie atypiques rencontre un petit succès en Californie, région où Toyota en a vendu plus de 3000 exemplaires. Cet état américain compte 31 stations pour véhicules à hydrogène, ceci expliquant en partie cela. Il devrait en avoir douze de plus dans les mois à venir. Toyota n'oublie pas de préciser qu'il joue un rôle important dans le développement des infrastructures, en Californie et plus généralement dans tout le pays de l'oncle Sam. Le géant japonais prévoit également de créer sur le Port de Long Beach un site de traitement des biodéchets capable de fournir de l'eau, de l'électricité ou de l'hydrogène, lequel alimentera par exemple les Mirai du port.

2016 Toyota Mirai: Review

Un petit mot pour finir sur les caractéristiques de la Mirai. Cette auto aux performances convenables ( 0 à 100 km/h en 9,6 secondes et vitesse de pointe de 178 km/h) est animée par un moteur électrique de 154 chevaux. L'électricité provient donc d'une pile à combustible installée au milieu du châssis. Un plein d'hydrogène (réalisé en quatre minutes environ) permet de parcourir environ 500 km. 

Lire aussi :

 

Galerie: 2016 Toyota Mirai: Review