Et vous n'allez pas être déçu...

Présentée publiquement le 6 mars prochain au Salon de Genève, la McLaren Senna dévoile d'ores et déjà ses performances et, comme attendu, la dernière née de Woking en a sous le capot...

Débutons par une petite piqûre de rappel : elle est propulsée par un V8 4,0 litres muni de deux turbocompresseurs à double étage délivrant 800 chevaux à 7250 tr/min et 800 Nm entre 5500 tr/min et 6700 tours/minute. Ajoutons désormais deux éléments : la Senna est capable d'atteindre les 340 km/h (en mode course) et de réaliser le 0 à 100 km/h en 2,8 secondes grâce aux 800 kg d'appui aérodynamique qu'elle est en mesure de délivrer (pour un poids plume total de 1198 kg).

Dans son communiqué, McLaren donne le ton en rappelant l'une des phrases dont seul Ayrton Senna avait le secret : "Vous vous engagez à un niveau tel que le compromis n'existe pas. Vous donnez tout ce que vous avez, absolument tout." Et il est vrai que le modèle bénéficie de quelques exclusivités.

2018 McLaren Senna
2018 McLaren Senna

"La McLaren Senna est une voiture pas comme les autres," déclare Mike Flewitt, Chef des opérations chez McLaren Automotive. "Elle personnifie l'ADN sport auto de notre marque, elle est conçue pour la route mais développée dès le départ pour briller sur circuit. Tous ses éléments sont axés sur la performance, sans compromis, dans l'idée de proposer une expérience de pilotage ultime où l'homme et la machine ne font plus qu'un, comme seule une McLaren peut le proposer."

Un châssis exclusif...

Pour le moins agressive, la Senna se distingue d'emblée par un arrière conçu exclusivement au service de l'aérodynamique de l'auto. En particulier, le positionnement des échappements influence directement le flux d'air et permet d'éviter toute perturbation sur les flancs et sur le double diffuseur. Jamais une McLaren ne s'était positionnée si bas, le constructeur confirmant avoir gagné 18 cm par rapport à son précédent modèle, la 720S.

N'oublions pas de mentionner un aileron arrière en fibre de carbone et à commande hydraulique très impressionnant, puisqu'il s'ajuste constamment afin d'optimiser l'appui, et ce malgré sa taille. Cela s'explique par un poids léger, puisqu'il pèse moins de 5 kg en étant pourtant capable de supporter plus de 100 fois son propre poids en appui.

Lire aussi :

Côté châssis, le pionnier de l'utilisation de la fibre de carbone en sport automobile ne pouvait évidemment décevoir. La Senna est dotée d'un châssis en fibre de carbone Monocage III, la monocoque la plus résistante jamais conçue par le constructeur britannique pour l'une de ses hypercars. Conséquence directe : hors F1, le modèle est le plus léger jamais conçu à Woking.

... et une suspension inédite

Depuis la MP4 12C, McLaren a pris l'habitude de se distinguer par sa suspension adaptative. La Senna repousse encore les limites avec la RaceActive Chassis Control II, dotée de doubles triangles avant et arrière et d'amortisseurs adaptatifs interconnectés hydrauliquement, de gauche à droite et d'avant en arrière. Deux capteurs de pression par amortisseur ainsi que plusieurs capteurs supplémentaires analysent le mouvement en 2 millisecondes afin d'assurer une réponse parfaite. Le nouveau mode course (Race) permet de profiter d'une suspension plus rigide, d'une hauteur de caisse plus basse et d'un centre gravité également abaissé.

2018 McLaren Senna
2018 McLaren Senna

Pour rappel, la Senna est munie d'une boite de vitesses à double embrayage, sept rapports, automatique par défaut. Le contrôle manuel s'effectue via les palettes en fibre de carbone au volant, réalisées pour pouvoir être utilisées avec ou sans gants de course.

"La McLaren Senna rend hommage à mon oncle parce qu'elle se concentre avant tout sur le lien entre l'homme et sa monture. Engagement, sensations et immersion ont été au cœur du développement dès le début."

Bruno Senna, pilote de course, neveu d'Ayrton et ambassadeur McLaren

"La McLaren Senna offre de réelles performances, une conduite intuitive tout en invitant les meilleurs pilotes du monde à son volant", ajoute Andy Palmer. "L'expérience sensorielle est également importante. Nous avons mis l'accent sur ce que le conducteur ressent, entend et voit afin que chaque instant passé au volant de cette voiture soit émotionnellement intense."

Et cela semble réussit, la Senna bénéficiant d'une dernière exclusivité : un système de freinage qui, lui aussi, constitue le plus avancé jamais créé par McLaren Automotive. Les disques de frein en carbone CCM-R sont innovateurs et les étriers avant directement inspirés de la Formule 1, disposant de six pistons ventilés afin de réduire les températures. Un monobloc ultra-rigide permet de pousser à son paroxysme la sensation de la pédale.

Déjà sold out

McLaren décline sa Senna en cinq spécifications : Stealth Cosmos noir, Trophy Kyanos bleu, Trophy Mira orange, Vision Pure blanc et Vision Victory gris, complétées par un choix de 18 coloris supplémentaires. Il est toutefois possible pour le client de déterminer la teinte exacte souhaitée. Idem côté intérieur, ou fibre de carbone, cuir et Alcantara peuvent se côtoyer en fonction des désirs du futur conducteur.

Produite à 500 unités au terme d'un processus de 300 heures, la Senna a déjà trouvé tous ses acquéreurs, lesquels ont déboursé un peu plus de 850'000 euros. La dernière fut achetée en décembre dernier à Woking, lors d'un événement McLaren permettant d'enchérir au profit de l'Ayrton Senna Institute, la fondation créée par le pilote et sa soeur et venant en aide aux enfants défavorisés au Brésil. C'est ainsi que la dernière McLaren Senna a été vendue pour la bagatelle de 2'271'000 euros.

 

2018 McLaren Senna