Totalement nouvelle.

Rappelez-vous, en 2012, Mercedes-Benz a présenté la troisième génération de sa Classe A. La compacte à l’étoile a alors créé la surprise grâce à son design innovant et très différent des précédentes générations. Petit à petit, la Mercedes-Benz Classe A a joué des coudes pour séduire la clientèle jusque-là très friande des Volkswagen Golf et Audi A3.

Outre le changement esthétique à l'extérieur, l’habitacle de la Mercedes Classe A a totalement été revu et corrigé par les designers. Il n’a plus aucun lien avec les précédentes générations et c'est tant mieux, car l'ensemble est assez flatteur.

Lire aussi:

L'évolution majeure concerne l’intégration de l’interface MBUX (Mercedes-Benz User EXperience), que les autres modèles Mercedes-Benz ne proposent pas encore. En entrée de gamme, les clients bénéficieront de deux écrans de 7". En milieu de gamme, l’un des deux écrans sera de 10,25" tandis que sur les finitions supérieures, les deux écrans ont une diagonale de 10,25".

En prononçant "Hey Mercedes", le conducteur pourra communiquer avec son véhicule. Grâce à l’intégration d’une intelligence artificielle fournie par Amazon, la Mercedes-Benz Classe A est capable de détecter des habitudes et d'anticiper les envies du conducteur. Si par exemple vous écoutez une station de radio à une heure précise, la Classe A va progressivement le faire à votre place en totale autonomie.

Présentée au salon automobile de Genève, les premières livraisons  interviendront dès l'été 2018. Au lancement, la Mercedes sera proposée avec trois motorisations différentes, dont deux moteurs développés avec la complicité du constructeur français Renault.

 

Galerie: Mercedes-Benz au salon de Genève 2018