On parle déjà de 270 chevaux.

Tout juste présentée dans les allées du salon de Genève 2018 début mars, et alors qu'elle n'arrivera sur les routes qu'après l'été, la nouvelle Peugeot 508 fait déjà l'objet de rumeurs pour le moins réjouissantes. Et si pour aller avec son physique résolument agressif et beaucoup plus dynamique qu'auparavant, tendant vers les "berlines coupés", la marque au Lion nous réservait une belle surprise : un moteur au tempérament sportif ?

Lire aussi:

C'est en tout cas ce que l'on peut entendre depuis quelques jours avec la possibilité de retrouver sous le capot de la nouvelle berline le bloc qui anime l'actuelle 308 GTi. On parle ici du moteur 1.6 turbo PureTech qui développe pas moins de 270 chevaux. Alors que pour l'heure, la version la plus puissante officiellement annoncée pour cette 508 n'est autre que la 508 GT, avec son 1.6 PureTech qui développe lui 225 chevaux.

Si rien n'est officiel pour le moment, cela irait en tout cas dans le sens de ce que souhaite le PDG de Peugeot, Jean-Philippe Imparato, pour sa nouvelle berline, à savoir une vraie montée en gamme, afin de rivaliser avec des berlines premium. On pense notamment à la Volkswagen Arteon 2.0 TSI, la plus puissante actuellement, avec 280 chevaux.

Pour le reste on ne sait pas encore grand chose. Mais L'Argus qui rapporte l'information, explique que Laurent Blanchet, directeur des produits chez Peugeot, rejette la possibilité d'une 508 avec la fameuse "coupe franche", cette peinture bi-ton que l'on retrouve sur les 208 GTi, 308 GTi et autres 3008 GT. Par ailleurs, on pourrait très bien imaginer que de la même manière que le nouveau logo "508" en bout de capot fait référence aux Peugeot 504 et 504 Coupé, cette future Peugeot 508 GTi puisse reprendre le badge Ti pour s'appeler 508 Ti. Et pourquoi pas ?

Source: L'argus