Cette nouvelle génération de moteurs essence sera prête pour 2022.

Petit à petit, Opel trouve sa place dans sa nouvelle famille. Le constructeur allemand s'occupe par exemple des utilitaires légers du groupe PSA, et s'apprête à développer la technologie de la pile à combustible ainsi que de nouveaux sièges pour lui et ses partenaires. Aujourd'hui, il annonce qu'il se chargera également de la mise au point des prochains quatre-cylindres essence du groupe tricolore.

Les travaux seront menés dans le centre technique de la marque, situé dans la ville allemande de Rüsselsheim. Les nouvelles motorisations arriveront sur le marché en 2022 et seront utilisées par toutes les marques PSA, à savoir Peugeot, Citroën, DS, Opel et Vauxhall. Le trois-cylindres PureTech que nous connaissons déjà sera maintenu au catalogue.

Lire aussi :

Sans surprise, le groupe français promet de proposer ces nouveaux quatre-cylindres sur les marchés chinois et européen qu'il occupe déjà. Mais il indique aussi qu'il les lancera en Amérique du Nord, confirmant ainsi qu'un retour dans cette région est à l'ordre du jour.

"Les blocs profiteront des toutes dernières technologies comme l’injection directe, la suralimentation et le calage variable des soupapes. Les moteurs se montreront extrêmement efficients et offriront de faibles valeurs de consommation et d’émissions de CO2", annonce d'ores et déjà Opel. Les ingénieurs de la marque allemande les développeront à partir des actuels quatre-cylindres PureTech, des moteurs en aluminium d'une cylindrée de 1,6 litre.

Lire aussi :