Le gouvernement espagnol a refusé de renouveler quelques concessions arrivant à échéance.

À l'heure où les automobilistes sont taxés de toute part, cette décision a le mérite de surprendre. En effet, le gouvernement du socialiste Pedro Sanchez a décidé de rendre gratuites quelques autoroutes espagnoles dans les prochaines années. L'information nous vient du journal El País, où le ministre de l’Équipement, José Luis Abalos, a annoncé qu’il n'y aura pas de renouvellement des concessions arrivant à échéance entre novembre 2018 et août 2021, malgré 50 ans d’exploitation. Les péages seront donc retirés au fur et à mesure dans les trois prochaines années.

Lire aussi :

Quels seront donc les axes concernés ? Dès l’automne 2018, l’AP-1 entre Burgos et Armiñon sera gratuite. Le 31 décembre 2019, l’AP-7 entre Tarragone et Alicante, et l’AP-4 entre Séville et Cádiz seront également dispensés de barrières de péage. À partir du 31 août 2021, ce sera au tour du tronçon de l’AP-7 entre la Jonquera et Tarragone qui sera gratuit. Un axe particulièrement emprunté par les français puisque la Jonquera se trouve non loin de la frontière. Les axes entre Montmeló et El Papiol et l’AP-2 entre Saragosse et la Méditerranée seront eux aussi dénués de péages.

Concrètement, cela veut dire que la moitié des autoroutes payantes espagnoles vont devenir gratuites. Cela devrait particulèrement intéresser les vacanciers puisque quelques-unes de ces autoroutes se situent non loin des côtes. Pour ceux qui se poseraient la question, les autres autoroutes resteront payantes, notamment celles aux alentours de Madrid. Cette décision s’inscrit dans la volonté du PSOE (Parti Socialiste Ouvrier Espagnol) de défendre la gestion publique et de lever les barrières de transport. Une décision bien évidemment saluée par les transporteurs qui sont actuellement assez sévèrement touchés par la crise.

Source : El País