Le troisième modèle Longtail de chez McLaren entre en scène.

L'élargissement de la gamme chez McLaren se poursuit. En effet, la gamme Sports Series compte maintenant un nouveau membre : la McLaren 600LT. Troisième modèle Longtail de l'histoire de la marque, elle se place hiérarchiquement au-dessus de la 570S. Elle en reprend d'ailleurs les bases techniques puisqu'elle est dotée d'une structure en carbone qui a été rallongée de 7,9 centimètres. Les changements par rapport à une 570S n'ont pas l'air si flagrants que cela, mais pourtant McLaren l'assure, 23% des pièces sont nouvelles par rapport cette dernière.

McLaren 600LT
McLaren 600LT

Les modifications les plus marquées se situent à l'avant avec quelques changements permettant d'améliorer l'aérodynamique ou encore un diffuseur un peu plus large pour la partie arrière. À l'intérieur, les changements sont aussi assez discrets mais notables. Les clients peuvent opter, en option, pour des sièges en carbone directement empruntés à la redoutable McLaren P1. Mieux encore, même les nouveaux sièges ultra légers de la McLaren Senna pourront être sélectionnés par le client.

McLaren 600LT
McLaren 600LT
McLaren 600LT

Si la McLaren 570S offrait la bagatelle de 570 chevaux et 600 Nm de couple grâce à son bloc V8 3,8 litres bi-turbo, la nouvelle McLaren 600LT se base sur le même moteur, sauf que les ingénieurs ont augmenté la cavalerie de 30 chevaux pour culminer à 600 chevaux et 620 Nm. Si les performances n'ont pas encore été annoncées, elles devraient être meilleures que la 570S qui, pour rappel, réclame 3,2 secondes pour abattre le 0 à 100 km/h et peut atteindre 328 km/h en vitesse de pointe. Outre l'augmentation de la puissance, c'est surtout la diminution du poids par rapport à la 570S qui est assez remarquable. En effet, les ingénieurs ont réussi à faire perdre quasiment 96 kilos à la voiture pour un poids annoncé à 1247 kilos dans sa configuration la plus légère.

Lire aussi :

McLaren n'a annoncé ni les prix, ni le nombre d'exemplaires produits. Nous savons simplement que la production va s'échelonner sur douze mois et l'assemblage des premières autos devrait débuter en octobre. Les clients auront également la possibilité d'exploiter durant une journée complète les capacités de leur voiture sur circuit, le tout, sous l'assistance complète des équipes du constructeur.

Source : McLaren

Galerie: McLaren 600LT (2019)