Et il est à vendre.

À l'inverse des grands constructeurs, les carrossiers peuvent (ou pouvaient) faire fi des considérations industrielles souvent castratrices, ou tout du moins les reléguer au second plan. Ainsi sont-ils les interlocuteurs privilégiés de ceux qui souhaitent rouler dans une voiture différente, parfois même unique. De ces unions naissent parfois des autos déroutantes, à l'image de ce break hybride mi-Bentley mi-Mercedes, que vous pouvez aujourd'hui acheter si votre compte en banque est bien rempli !

Bentley S2
Bentley S2

Cet étrange véhicule de 1960 est pourvu d'un châssis de Bentley S2 et d'une carrosserie spéciale fabriquée par la société allemande Wendler Karosseriebau. D'après le revendeur, il a été réalisé à la demande d'un mystérieux client prétendument domicilié au... New York Yacht Club ! Sans doute pour garder l'anonymat, le personnage a passé sa commande par l'intermédiaire d'un concessionnaire new-yorkais baptisé J.S. Inskip.

Si on ignore quasiment tout de l'identité du bonhomme, on connaît mieux ses motivations. Il voulait tout simplement avoir une Mercedes 300  W112 break et s'était pour cela tourner vers la marque à l'étoile, qui refusa toutefois de la lui faire. Il dut donc se résoudre à trouver une autre solution et décida finalement d'acheter un châssis de Bentley S2 et de le faire carrosser à sa guise par Wendler. Voilà comment est née Bentley S2 Wendler Shooting Brake qui nous intéresse aujourd'hui !

Bentley S2
Bentley S2

À l'extérieur, la voiture pioche clairement dans l'univers des deux marques. Alors que les phares et les ailettes à l'arrière évoquent immanquablement la 300, l'énorme radiateur ne laisse pas de doute quant à ses véritables origines. Moins original, l'intérieur bénéficie d'un traitement soigné à base de bois précieux et de cuir rouge.

Évidemment, une telle pièce vaut son pesant d'or : le revendeur en demande 575'000 dollars, soit environ 495'000 euros.

Source : Hyman LTD via Road&Track

Lire aussi :

 

 

 

Galerie: 1960 Bentley S2 "Wendler"