Celui-ci vient de chez BMW.

Les trois rivaux que sont le groupe BMW, Daimler et le groupe Volkswagen sont souvent confrontés au jeu des chaises musicales, notamment en ce qui concerne leurs directeurs, leurs designers ou encore leurs ingénieurs. Dernier exemple en date : Matthias Müller, l'ancien président du groupe Volkswagen, qui fût remplacé par Herbert Diess, un ancien de la maison BMW depuis environ 20 ans. Aujourd'hui, c'est encore l'un des dirigeants de chez BMW qui va rejoindre Volkswagen.

Lire aussi :

En effet, Markus Duesmann, actuellement responsable des achats et du réseau de fournisseurs au sein du groupe bavarois, va rejoindre Audi au poste de président du directoire. Un poste laissé "vacant" depuis l'arrestation de Rupert Stadler dans le cadre des investigations sur le Dieselgate. Rappelons que ce dernier a été suspendu par le conseil de surveillance d'Audi à la mi-juin. C'est Abraham Schot, autre cadre dirigeant de chez Audi, qui assure depuis l'intérim à la tête de la firme aux anneaux.

"M. Duesmann, actuellement membre du directoire de BMW en tant que responsable des achats et du réseau de fournisseurs de BMW, prendra ses nouvelles fonctions dès qu'il sera en mesure de le faire", déclare le groupe Volkswagen.

Néanmoins, le transfert de Markus Duesmann se heurterait à une clause de non-concurrence qui bloquerait le recrutement sur six mois. De plus, l'ancien de chez BMW ne peut aujourd'hui pas prendre pleinement la présidence du directoire d'Audi tant que Rupert Stadler n'a pas quitté définitivement quitté ses fonctions. BMW a, pour sa part, indiqué que Markus Duesmann l'avait informé qu'il ne souhaitait pas prolonger son contrat.