Avec un quatre ou un cinq cylindres ?

Un peu plus tôt cette semaine, Audi a dévoilé la seconde génération de l'Audi Q3, un SUV compact qui s'est écoulé à 1,1 million d'exemplaires depuis ses débuts en 2011. La firme aux anneaux mise donc beaucoup sur cette nouvelle génération. Elle l'a voulu plus technologique et bien évidemment plus connecté. Mais Audi, c'est aussi une marque premium qui se caractérise par ses modèles sportifs. Si un SUV n'a techniquement pas vraiment les atouts d'une vraie sportive à la base, les ingénieurs arrivent toutefois à dynamiser certains modèles de manière assez spectaculaire.

2019 Audi RS Q3 render
2019 Audi Q3

En attendant l'arrivée justement du nouveau RS Q3, un designer nous dévoile une première étude de ce que pourrait être le prochain SUV sportif aux anneaux. Globalement, on devrait être assez proche de la réalité avec des boucliers avant et arrière spécifiques, des jupes latérales proéminentes et une double sortie d'échappement ovale à l'arrière. On remarque également l'intégration de nouvelles jantes de 20 pouces et de la nouvelle signature propre aux modèles RS, avec ces petites entrées d'air aux extrémités des optiques à l'avant.

Lire aussi :

Ce qui nous intéresse le plus, c'est évidemment ce que renferme le capot. Si l'ancienne génération étrennait le fameux cinq cylindres 2,5 litres TFSI des Audi RS 3 et du TT RS, rien ne nous dit que le prochain RS Q3 suivra la tendance. Si c'est le cas, sa puissance devrait se rapprocher de celle de ses deux consœurs, c'est-à-dire environ 400 chevaux. Si, auquel cas, ce n'est pas le cinq cylindres qui est sélectionné, Audi Sport privilégiera peut-être le quatre cylindres 2,0 litres TFSI du Groupe Volkswagen, mais agrémenté d'un moteur électrique pour parvenir à la puissance voulue.

Source : X-Tomi Design via Facebook