Fiat Chrysler souhaite que cette copie ne soit plus commercialisée.

Aux États-Unis, FCA a déposé une plainte afin d'empêcher la commercialisation du Mahindra Roxor. Le groupe italo-américain estime que ce modèle est trop proche de la célèbre Jeep. Et franchement, on peut difficilement lui donner tort.

Dans la plainte déposée le 1er août auprès de l'agence U.S. International Trade Commission, FCA détaille photos à l'appui les différentes similitudes entre les deux modèles (formes carrées, flancs lisses et verticaux, hauteur de capot à peu près similaire, etc). Pour le propriétaire de la marque américaine, cela ne fait aucun doute, "le produit accusé a été calqué sur la Jeep Willys originale". Mahindra est aussi accusé de pratiquer une forme de concurrence déloyale. En effet, pour baisser les coûts, le constructeur indien produit ce modèle en kit dans son pays d'origine et se contente de l'assembler aux États-Unis, dans une usine située à Détroit.

Mahindra Roxor

Lancé aux États-Unis en début d'année, le Roxor n'est pas un véhicule de tourisme à proprement parler : il appartient à la famille des utilitaires 4x4 Side by Side – celle des Polaris RZR et Kawasaki Mule par exemple – et ne peut donc pas rouler sur route publique. Il est pourvu d'un quatre-cylindres turbo diesel 2,5 litres de 62 ch et d'une boîte automatique à cinq rapports. Sa vitesse est limitée électroniquement à 45 mph, c'est-à-dire 72 km/h.

Mahindra estime être dans son bon droit. La marque indienne détient effectivement une licence lui permettant de vendre un modèle apparenté à la Jeep CJ (le Thor), mais en Inde. Il n'est pas certain que celle-ci soit également valable sur les terres de Jeep...

Sources : Automotive News, Bloomberg

Lire aussi :

 

Galerie: Mahindra Roxor