La sécurité avant tout.

Un bug informatique est survenu dans l'usine américaine de Subaru. Ce problème n'est pas resté sans conséquence puisque le constructeur japonais est maintenant dans l'obligation de détruire 293 véhicules neufs. Ces voitures sont des Subaru Ascent ; un SUV qui n'est pas vendu en Europe et qui a été conçu pour répondre aux besoins du marché américain. 

Pour réaliser les soudures au niveau du montant B, l'usine de Subaru utilise des robots comme c'est le cas chez tous les constructeurs automobiles. Or, à cause de ce problème informatique, les robots n'ont pas effectué toutes les soudures nécessaires. Résultat des courses, les 293 véhicules concernés n'ont pas un niveau de sécurité suffisant car en cas d'accident, la rigidité de la structure des voitures n'est pas satisfaisante (le montant B d'une voiture est vital surtout lors d'un tonneau). 

Vous aimerez aussi

Les modèles en question ont été assemblés entre le 13 et le 21 juillet 2018. Depuis, neuf voitures ont été livrées aux clients, Subaru a dû les remplacer en urgence. Comme les voitures ont été complètement assemblées et livrées aux concessions, il était difficile pour la marque de corriger ce problème en avale. Il n'y a donc qu'une seule solution, les détruire, même si cela représente une perte dont le montant n'a pas été communiqué.

Cela montre l'importance des logiciels informatiques dans les usines de production. Une erreur, aussi petite soit-elle, peut entraîner de graves problèmes pour le fabricant. En 2017, Honda a par exemple arrêté l'une de ses usines à cause d'un virus !

Source : NHTSA