L'un des objectifs est de faire baisser la température de 2°C.

Dans le cadre du projet "Life Cool & Low noise Asphalt", la ville de Paris expérimente un nouveau type de bitume capable de mieux absorber le bruit et la chaleur.

Pour ce projet pilote, Paris a choisi les rues de Frémicourt (15e), Lecourbe (15e) et Courcelles (8e), en tenant compte de critères comme l’exposition au soleil, le manque de végétation, ou l’exposition à des niveaux de bruit élevés. Les rues de Frémicourt et de Lecourbe sont pourvues depuis peu de leur nouveau revêtement bitumeux, tandis que celle de Courcelles recevra le sien le 24 octobre.

Les portions expérimentales s'étalent sur une longueur d'environ 250 mètres. Le Figaro rapporte que chacune dispose d'un enrobé spécifique, afin de déterminer quelle est la solution la plus efficace. Les deux entreprises en concurrence sont Colas (Bouygues) et Eurovia (Vinci).

"L’objectif est d’atténuer l’effet des îlots de chaleur, en testant les capacités de rétention d’eau en surface des revêtements, les impacts microclimatiques générés par l’aspersion et les effets des couleurs des matériaux sur la restitution de la chaleur", indique la Mairie.

Concrètement, Paris espère que, dans les zones concernées par le projet, la température réelle baissera d’environ 2°C d'ici 2021, ce qui équivaudrait à une baisse de 3°C en ressenti. Quant au bruit, il doit diminuer d'environ 3 dB au niveau de la rue, et de 2 dB en façade. Des stations de mesure pourvues de multiples capteurs ont été installées sur chacune des trois zones expérimentales, mais aussi à proximité de celles-ci, sur des portions dotées d'un revêtement classique, pour évaluer avec précision les apports du nouveau bitume.

Au total, l'investissement pour mener à bien ce projet s'élève à 2,3 millions d’euros. L'Union Européenne prend en charge 1,3 million d’euros.

Photo : Mairie de Paris