Le projet tombe à l'eau.

Depuis plusieurs décennies, il est prévu que soit construite l'autoroute A45 entre Lyon et Saint-Etienne. Cependant, ce projet traîne dans les tiroirs et n'a jamais été validé par le gouvernement. Pourtant, tout était prêt pour accueillir l'autoroute A45, même son financement. Mais aujourd'hui, lors d'une interview accordée au quotidien régional Le Progrès, la ministre des Transports Elisabeth Borne a déclaré que cette portion ne verra finalement pas le jour.

Pour justifier sa décision, la ministre des Transports a déclaré dans les colonnes du journal Le Progrès que : "Si ce projet était simple et consensuel, l’autoroute A45 serait réalisée depuis longtemps. On ne peut pas ignorer le prélèvement de terres agricoles, l’impact environnemental, l’absence du grand contournement de Lyon sur lequel l’A45 doit déboucher".

En revanche, le gouvernement va investir la somme prévue pour la construction de l'autoroute pour améliorer la liaison entre Lyon et Saint-Etienne. Il faut dire que ces deux métropoles sont reliées par l'autoroute A47, qui ne dispose que de deux voies et qui est souvent bouchonnée aux heures de pointe notamment à hauteur de la ville de Givors."Le Conseil d’orientation des infrastructures, qui est une instance indépendante et transpartisane, a recommandé de travailler plutôt sur des solutions alternatives routières et ferroviaires à l’A45. C’est aussi la position du gouvernement" a ajouté Elisabeth Borne.

L'État investira 400 millions d'euros pour améliorer la liaison entre ces deux métropoles. La ministre évoque la piste "d'un élargissement à 2X3 ou 2X4 voies" ou d'un "nouveau pont de franchissement sur le Rhône" pour le nœud routier de Givors-Ternay, au sud de Lyon. Mais ce n'est pas tout, Elisabeth Borne fixe également l'objectif de multiplier et de doubler le nombre actuel de voyageurs quotidiens par train de 20'000 à 40'000. Espérons que les 20'000 nouveaux clients de la SNCF supporteront les grèves et les retards.

Dans un communiqué commun, Georges Ziegler, Gaël Perdriau et Laurent Wauquiez (président du conseil départemental de Loire, maire de Saint-Etienne et président LR du Conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes) s'indignent "Le dossier de l'A45 était techniquement, juridiquement et financièrement bouclé depuis avril 2017 (...). Il y a quelques jours encore, la ministre indiquait que l'hypothèse de cette liaison autoroutière entre Lyon et Saint-Étienne n'était pas écartée".

 
Source: Le progrès