Deux 911 GT3 R à l'assaut de la prestigieuse épreuve australienne le 3 février prochain.

Le circuit de Mount Panorama, près de la ville de Bathurst, dans l'état australien de la Nouvelle-Galles du Sud, fait partie des tracés les plus renommés de la planète. Sélectif, fait de longues lignes droites, de courbes à hautes vitesses en appui, mais aussi d'une portion sinueuse bordée de muret avec de nombreux dénivelés, "the Mountain" accueille la manche la plus attendue du championnat local de supertourisme, la très relevée série Supercars, mais également l'une des épreuves d'endurance phare de chaque début d'année.

 

 

Les constructeurs misent gros sur cette course et, si la réglementation des compétitions GT3 (notamment du championnat Intercontinental Challenge, dont les 12 Heures de Bathurst constituent la manche d'ouverture), interdisent l'implication officielle des marques, celles-ci font appel à des structures semi-privées pour défendre leurs couleurs.

A Bathurst, les grands noms de l'automobile tels que Mercedes, Audi, Ferrari, BMW, Lamborghini, McLaren, Bentley ou Porsche seront ainsi représentés avec des voitures dépassant les 550 chevaux. Chez Porsche, l'engagement sera assuré notamment par l'équipe Earl Bamber Motorsport.

Du haut de ses 28 ans, Earl Bamber dispose d'un certain pedigree en sport automobile, notamment deux victoires au général aux 24 Heures du Mans en 2015 et 2017 avec la Porsche 919 Hybrid. Etroitement lié à Porsche, qu'il représente en tant que pilote d'usine depuis 2013 (lorsqu'il a décroché la bourse Porsche Scholarship à l'issue d'une sélection relevée), le Néo-Zélandais a remporté de nombreux succès avec la marque de Stuttgart, comme deux titres en Porsche Carrera Cup Asia et le sacre en championnat international de Porsche Supercup en 2014.

Porsche 911 GT3 R Tout Noir

Bamber s'est d'ailleurs imposé deux fois lors des 12 Heures de Bathurst, en 2014 et 2016, naturellement sur une 911 GT3. Et il aurait dû logiquement remporter la Coupe du monde de GT3 à Macao en 2016 si la course n'avait pas été stoppée par l'impressionnant accident de l'Audi de Laurens Vanthoor, lequel avait été déclaré vainqueur pour avoir mené le tour précédent l'accident.

Mais Earl Bamber est aussi (et surtout ?) Néo-Zélandais. Un pays où le rugby fait figure de véritable religion, et où l'équipe nationale, les All Blacks, constitue une véritable divinité. Alors que les "Blacks" tenteront de conserver leur titre mondial lors de la prochaine Coupe du monde de rugby au Japon à l'automne, Earl Bamber alignera, au nom de sa propre équipe (Earl Bamber Motorsport), deux rutilantes 911 GT3 R parée aux couleurs de son équipe de cœur.

Au-delà du folklore et de l'esthétique, Porsche mise gros sur ces deux voitures, que le constructeur allemand a confié à six de ses pilotes d'usine, répartis en deux équipages. Exceptionnellement, Earl Bamber ne sera pas au volant pour se concentrer sur la gestion de son équipe. Mais on retrouvera des pilotes Porsche de renom comme Romain Dumas, Sven Muller et le jeune Mathieu Jaminet sur la #911, et Dirk Werner, Dennis Olsen et Matt Campbell sur la #912.