Ford revient sur le marché du biocarburant !

Ford a développé il y a fort longtemps sa technologie fonctionnant au bioéthanol, appelée Flexifuel, et qui avait notamment fait son apparition sur les troisièmes générations de Focus et Mondeo, qui pouvait rouler au SP95 ou à l'E85. Mais à l'époque où le diesel était présent sur 3/4 des voitures, l'idée même d'un bio-carburant n'avait pas convaincu et les ventes de ces modèles s'étaient montrées très confidentielles.

Mais la marque n'a pas totalement remisé son concept au placard et présente aujourd'hui le Kuga Flexifuel. Celui-ci reprend le même concept et surfe sur la vague des voitures propres, alors que la part de marché du diesel s'est effondrée lors des dix dernières années. Aujourd'hui, seulement environ 40 % des voitures neuves vendues sont à moteur diesel, tandis que l'hybride et l'électrique continuent leur progression année après année.

Ce Kuga Flexifuel est donc conçu pour rouler au Superéthanol, indiqué sur nos pompes par le code E85, qui coûte encore aujourd'hui 0,68 euros le litre, soit moins de la moitié du gazole ou du SP95. Mais les avantages ne s'arrêtent pas là, puisque même si les émissions de CO2 sont un peu plus élevées sur ce Kuga "vert", à 156 g en boîte manuelle et à 202 g/km en boîte automatique, elles sont officiellement réduites de 40 % et réduisent donc le malus écologique du véhicule.

Celui-ci sera ainsi absent sur la version en boîte manuelle, alors qu'il aurait coûté 2450 euros sans cette réduction, et il passe de 10'500 euros sur la boîte automatique à 60 euros grâce à ce bio-carburant ! Il faut noter également que, comme un véhicule hybride, il permet dans la plupart des régions de France de bénéficier d'une carte grise gratuite ou divisée par deux.

Du côté mécanique, Ford a adapté son 1.5 litre de 150 chevaux à cette technologie, et c'est donc la seule offre proposée, avec deux types de boîtes de vitesses. Cette adaptation Flexifuel ne coûte pas très cher puisqu'elle est proposée à un surcoût de seulement 100 euros, ce qui fait débuter ce vieux Kuga à 29'100 euros en version bio-éthanol. Nul doute que sa commercialisation et ses ventes vont servir de référence à Ford pour décider d'une extension de cette technologie sur des nouveaux modèles.

'