La Mondeo n'a pas dit son dernier mot.

La discrète Ford Mondeo passe par la case restylage. En plus de recevoir quelques nouveautés esthétiques, la berline américaine gagne une nouvelle motorisation et voit sa gamme s'enrichir d'une variante break hybride. 

À l'extérieur, la Mondeo restylée ne s'éloigne pas vraiment du modèle qui l'a précédée. Les principaux changements concernent les boucliers, les phares (nouvelle signature lumineuse LED) et les feux (nouveau design en C), désormais reliés par une barre chromée. Le constructeur a également revu le traitement de la calandre, qui évolue selon la finition choisie. À bord, c'est le statu quo ou presque : Ford a simplement greffé une nouvelle commande de boîte (sur les automatiques) et amélioré la finition.

Ford Mondeo facelift

Sur le plan des motorisations, ce retylage marque l'arrivée d'une nouvelle motorisation diesel EcoBlue 2.0 litres déclinée en trois niveaux de puissance : 120, 150 et 190 ch. Elle complète une gamme comptant par ailleurs un essence 1,5 litre de 165 ch. Ford propose aussi une motorisation hybride de 197 ch basée sur un bloc essence 2.0 litres à cycle Atkinson. Jusqu'alors réservée à la berline, cette dernière pourra aussi être commandée sur le break à partir de maintenant. Elle est toujours couplée à une boîte CVT et conserve sa batterie de 1,7 kWh.

Ford introduit aussi une nouvelle transmission automatique à huit rapports (six auparavant). Elle sera proposée sur les 2,0 litres EcoBlue 150 et 190 ch, et permettra de profiter pour la première fois sur la Mondeo d'un régulateur de vitesse adaptatif. 

La Mondeo restylée commencera à arriver dans les concessions Ford au début de second semestre 2019. Pour le moment, ses tarifs n'ont pas été communiqués.

 

Dans un autre style, Ford a dévoilé la Shelby GT500

'