Pourquoi la dernière Bugatti s'appelle-t-elle La Voiture Noire ?

Avec l'entrée plus que remarquée de La Voiture Noire au salon de Genève 2019, tout simplement la voiture la plus chère au monde, Bugatti réveille une part méconnue, tout du moins oubliée, de son histoire. La nouvelle hypercar de la firme de Molsheim repose certes sur une base de Chiron, et en reprend le W16 quadri-turbo de 1500 chevaux. Mais avant tout, elle s'inspire de l'un des modèles les plus mythiques de la marque alsacienne, la Bugatti Type 57 SC Atlantic. "La “Voiture Noire” est bien plus qu’une réinterprétation moderne de la Type 57 SC Atlantic de Jean Bugatti", explique Stephan Winkelmann, patron de Bugatti. "Son esthétique est un véritable hymne à la beauté"

Mais alors pourquoi ne pas l'avoir appelée la Bugatti Atlantic ? Pourquoi "La Voiture Noire" ? Parce qu'il y a une histoire dans l'histoire. Et un mystère toujours pas résolu...

L'histoire des 4 exemplaires

La Voiture Noire fait en effet référence à l'une des quatre Bugatti Type 57 SC Atlantic produites dans les années 1930. La première produite, c'était en 1936, portait le numéro de châssis #57374 et fut celle du politicien britannique Baron Victor Rothschild. Sans compresseur, elle arborait une livrée bleu gris.

Bugatti Type 57 SC Atlantic Nr. 57374 Rothschild

Celle portant le numéro #57473 fut achetée par un homme d'affaires parisien, Jacques Holzschuh. Elle était la troisième Atlantic produite par Bugatti. Elle fut livrée en octobre 1936.

Bugatti Type 57 SC Atlantique N ° 57473 Holzschuch

La dernière Atlantic produite, marquée #57591, fut celle de l'avocat britannique Richard Pope, en mai 1938. Aujourd'hui dans la collection de Ralph Lauren, elle a failli disparaître quand son second propriétaire (Ralph Lauren en est le 5ème) resta coincé à un passage à niveau. Il périt dans l'accident et la voiture fut entièrement détruite. Et entièrement reconstruite, si ce n'est le moteur, perdu dans le drame.

Bugatti Type 57 SC Atlantic Nr. 57591 pape

Quid de la seconde Bugatti Type 57 SC Atlantic produite ? C'est là que nous arrivons à la fameuse "Voiture Noire"...

Le mystère de La Voiture Noire...

Ce qui sonne comme un album des aventures de Tintin concerne la Bugatti 57 SC Atlantic #57453, la seconde produite, et qui appartenait à Jean Bugatti. Il la trouvait tellement élégante qu'il l'avait gardée pour lui. Et baptisée "La Voiture Noire". À quelques très rares exceptions, il était le seul à pouvoir s'asseoir à son volant. Mais ce qui la différencie des trois autres exemplaires, c'est que ceux-ci existent toujours, dans des collections privées à travers le monde. Celle de Jean Bugatti a disparue.

Bugatti Type 57 SC Atlantic Nr. 57453 La Voiture Noire

Personne ne sait ce qu'elle est devenue ce jour de 1940 durant lequel, pour échapper à l'invasion des troupes allemandes, durant la Seconde Guerre Mondiale, elle sera envoyée par train de Molsheim à Bordeaux. Depuis, plus personne n'en entendra parler.

100 millions d'euros !

Ce qui reste l'un des grands mystères de l'histoire de l'automobile réveille évidemment de vieux fantasmes que de la voir un jour réapparaître, comme on a vu resurgir de nulle part une Ferrari emmurée, la Mustang de Steve McQueen dans Bullitt, ou encore la fameuse Ferrari 250 GT SWB California Spider réapparue dans la collection Baillon... Certains experts ont d'ailleurs estimé que si la Bugatti Type 57 SC Atlantic de Jean Bugatti réapparaissait, elle dépasserait sans doute les 100 millions d'euros ! Alors les 16,7 millions payés par le collectionneur pour cette nouvelle Bugatti La Voiture Noire, unique au monde, c'est presque une broutille !

 

'